Simone Ehivet et Laurent Gbagbo : Pour la première fois, l’ex première Dame parle de leur séparation conjugale

0 684

L’ancienne Première Dame de Côte d’Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo, a animé  vendredi 22 octobre 2021, depuis la République Démocratique du Congo (RDC), une conférence autour de son livre « Ma Sortie de Prison, Prémices d’une Côte d’Ivoire réconciliée » relayée sur sa page officielle facebook.

 

La conférence tenue à l’hôtel Fleuve de Kinshasa et qui a débouché sur des échanges entre l’ancienne députée et des femmes politiques de ce pays hôte a servi de cadre pour que celle-ci revienne sur les démêlées conjugales avec l’ancien président, Laurent Gbagbo.

 

À la question d’une participante de savoir « Comment malgré toutes les épreuves que vous avez subies, surtout avec cette procédure de divorce », l’ex première dame de Côte d’Ivoire a « réussi à se relever et à avancer », Simone Gbagbo a répondu en affirmant que c’est « par la grâce de Dieu, je me sens bien. J’ai traversé effectivement des épreuves qui sont très fortes. J’ai eu la grâce d’être guérie par Dieu quand j’étais en prison. Quand je suis sortie de là, j’étais habitée de tellement de joie, de positivité, que ça m’a aidé à me relever. De sorte que quand le problème du divorce s’est présenté, j’avais suffisamment d’énergie en moi pour y faire face. (…).  »

 » C’est vrai que par moments, on peut s’asseoir et s’apitoyer sur son sort et ça peut casser le moral. J’ai fait tout cela et aujourd’hui, qu’est-ce-que j’en tire ? J’ai fait tout cela, je n’ai même pas la reconnaissance de celui qui partageait ma vie, »a-t-elle dit. Et de s’interroger en ces termes : » Qu’est-ce que j’en ai tiré et est-ce-que ça vaut la peine de continuer de mener ce combat ? Ce qui m’anime et qui me conduit, c’est ma vision pour l’Afrique », a confié l’épouse du président Laurent Gbagbo qui souligne qu’elle était » soumise à son mari » comme le recommandent les Saintes Écritures.

 

« Peut-être que je n’ai pas fait totalement ce qu’il espérait, on ne sait jamais », a-t-elle dit en rejetant les accusations selon lesquelles elle interférait dans le travail de son époux, Laurent Gbagbo .

« Je ne dis pas que mon mari ne m’interrogeait pas , ce que je croyais juste de lui répondre, je lui répondais.  (…) C’est vrai que dans l’expérience que j’ai vécue, je considère qu’il y’a des injustices quand même que j’ai vécues » a lâché Simone Gbagbo.

L’ex-première dame est revenue sur son arrestation, le 11 avril 2011, lors de la crise post-électorale de 2010-2011.

 

 » J’ai été agressée comme ce n’est pas permis. Mon mari (Laurent Gbagbo) , lui au contraire, ils sont venus , ils l’ont protégé, lui qui était le chef de l’Etat . Parce-que je suis une femme. Ils m’ont battue, parce-que je ne suis pas restée à la maison pour faire la cuisine et à m’occuper des enfants « , a fait savoir Mme Simone Gbagbo.

 

 » C’est vrai qu’il y’a des choses que je vais être obligée de recommencer, mais .il y’a beaucoup de choses que j’ai réalisées », a-t-elle ajouté.

Pour rappel quelques jours après son retour en Côte d’Ivoire, le 17 juin 2021, Laurent Gbagbo a introduit une demande en divorce d’avec Simone Ehivet, celle qui a été longtemps son épouse et avec qui il a fondé le Front populaire ivoirien dans les années 1980.

  1. N

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

deux + 16 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com