Rentrée budgétaire interne du MESRS : Les acteurs clés de l’exécution renforcent leurs capacités

0 357

 

Le directeur de cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), le Pofesseur Arsène Kobéa, représentant le ministre de tutelle, a procédé le lundi 21 mars 2022, à Grand Bassam, à l’ouverture de la rentrée budgétaire interne 2022 dudit ministère.

Autour du thème principal « Mesures d’encadrement de l’exécution du budget programme », cette activité qui prend fin le mercredi 23 mars 2022, vise à permettre aux responsables de programmes, des gestionnaires de crédits de l’Administration centrale du MESRS, notamment, de maîtriser les nouveaux concepts et outils de gestion des finances publiques, notamment les innovations liées au Système de gestion intégré des opérations budgétaires de l’Etat (SIGOBE).

Aussi à l’ouverture des travaux, le Dircab, le Pr. Arsène Kobéa s’est-il félicité de la tenue de cet atelier, qui selon lui doit « faire en sorte que les budgets alloués à nos structures soient gérés avec efficience et efficacité ».

« Il s’agit de garantir la concordance entre l’exécution financière et la réalisation physique », a-t-il déclaré, affirmant qu’il attache « une attention particulière aux formations » qui seront données par les experts aux participants.

Il s’agit entre autres de former les participants sur les principales innovations du budget programme, les mécanismes d’exécution, les procédures et circuits d’exécution de la dépense publique dans le SIGOBE, les mesures d’encadrement de l’exécution budgétaire.

« Autant dire que ces trois jours seront mis à profit pour qu’au terme de ce séminaire, le budget programme n’ait plus de secret pour vous, les participants », a dit Arsène Kobéa, exhortant les participants à suivre attentivement les différents exposés et formations qui permettront de maîtriser la pratique effective du budget programme et de façon générale, la bonne gestion des finances publiques.

Bien avant le professeur Arsène Kobéa, le directeur des affaires financières (Daf) du MESRS, M. Diaby Bourahima a situé le contexte et la justification de la tenue dudit séminaire.

Pour lui, cette rencontre est une occasion pour le Daf, dans son rôle de responsable de la Fonction financière ministérielle, pour jouer sa partition à travers la déclinaison de son plan d’action 2022 dont quelques activités sont  entre autres, la coordination de l’exécution du budget  en mode programme en étroite collaboration et appui technique aux acteurs, le renforcement des capacités des acteurs par des ateliers en vue de définir les meilleures stratégies possibles à la bonne exécution des budgets programmes.

« La qualité des contributions diverses des participants dépendra la réussite de cette rentrée budgétaire », a conclu le Daf du MESRS.

Notons que cette activité s’inscrit dans le nouveau cadre de la mise en œuvre de la gestion des finances publiques de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) à travers le passage du budget de moyens en mode Budget-programme.

 

Le Mesrs est l’un des ministères-pilote pour la mise en œuvre de cette réforme de modernisation de la gestion publique. En Côte d’Ivoire, le basculement en mode Budget programme s’est fait depuis le 1er janvier 2020.

La réforme induit un changement fondamental dans le processus d’élaboration et d’exécution du budget de l’Etat.

Placée sous la présidence du ministre Adama Diawara, ministre de tutelle, cette rentrée budgétaire 2022 du MESRS mobilise les responsables de programmes, les responsables de budget opérationnel de programmes, les responsables d’unités opérationnelles ou gestionnaires de crédits et leurs assistants financiers respectifs pour l’administration centrale ainsi que les responsables financiers des structures sous tutelle. Soit un total de 100 personnes qui prennent part à ce séminaire qui est ponctué de communications et d’échanges.

 

T N

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

11 + quatorze =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com