Partis réclamer leurs primes covid-19 à la Tour C : Les ex-Agents Déflatés de la Santé chassés par la police

0 306

Ils ont encore occupé ce jeudi matin les deux paliers (15 et 16) de la Tour C de la cité administrative pour exiger le paiement de leurs primes covid19 non encore honorées, ainsi que la satisfaction des doléances liées à des questions salariales. De primes, les ex-Agents Déflatés de la Santé seront face aux forces de l’ordre dépêchées sur les lieux. Celles-ci les ont chassés sans ménagement. « Nous étions là le lundi dernier. Le Directeur de Cabinet M. Aka Joseph qui nous a reçus, nous a dit de revenir dans 72 heures au cas où il ne nous fait pas un feed back. Aujourd’hui les 72 heures sont passées. C’est pourquoi, nous sommes là. Mais, nous sommes chassés comme des pestiférés », a soutenu M. Eby. Pour les ex-Agents Déflatés de la Santé, il n’est plus question de se laisser distraire par les paroles mielleuses des autorités du ministère de la santé et de l’hygiène publique. Le commissaire du Premier Arrondissement de Plateau appelé en urgence a fait descendre les grévistes sans ménagement. « Nous sommes ici pour exécuter un ordre et non pour discuter avec vous. Donc videz les lieux et allez loin de là », a indiqué Mme la commissaire du Plateau. Le secrétaire général du syndicat d’ex-agents déflatés de la santé et de l’hygiène publique absent des lieux, la commissaire a demandé à rencontrer les adjoints,

Mais personne ne s’est laissé prendre par le piège tendu par la police. Les ex-Agents Déflatés de la Santé se sentent trahis par la tutelle et sont très déterminés à poursuite la grève. Ils parlent de paralyser les centres de santé urbains ainsi que les CHR et CHU à travers tout le territoire national.

HosannaDavid

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

14 − un =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com