Parti unifié, Alternance en 2020 : Le ton monte en le président ivoirien, Alassane Ouattara et son allié du Pdci, Henri Konan Bédié

0 586

Alassane Ouattara et son aîné Henri Konan Bédié, alliés au Rassemblement des houpouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition née à Paris en 2005, ne filent plus le parfait coton. En cause, les dissensions autour du parti unifié, que le président ivoirien appelle de tous ses vœux, faisant penser à un agenda caché derrière,  et l’alternance à tête de l’Etat en 2020.  Changement qui doit logiquement profiter à un cadre du Pdci, si on en croit Henri Konan Bédié et des clauses non écrites de l’Appel de Daoukro qui a permis une candidature unique victorieuse de Ouattara en 2015.  Dans sa récente édition, Jeune Afrique révèle qu’ « Alassane Ouattara a dépêché mi-février son ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, après du patron du Pdci, Henri Konan Bédié, pour parler du parti unifié. Ce dernier a répondu qu’Ado, son allié au sein du Rhdp (coalition au pouvoir), devrait afficher une position claire sur une éventuelle alternance à la tête de l’Etat. Un message qui a agacé ADO ». Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’un vent glacial semblent souffler sur les relations entre les deux poids lourds du Rhdp.

Nissi Anaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

16 + 12 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com