Paroisse mère saint Raphael de Vridi : La 40e édition de la moisson célébrée dans la ferveur

0 342

Le 29 novembre 1981, à la faveur de la fermeture de l’église du christianisme céleste au Bénin, au moment même où  son prophète fondateur Samuel Biléou Joseph Oshoffa avait été contraint à l’exil au Nigéria, la paroisse Mère saint Raphael de vridi fêtait la première édition de sa fête de moisson. Ce dimanche 29 novembre 2020, l’église a pris rendez-vous avec les fidèles pour la 40e édition sans interruption. Ils sont venus d’Abidjan, mais aussi de l’intérieur du pays pour prendre place dans la paroisse qui pour l’occasion a affiché complet. Dans une ambiance festive les chorales ont rivalisé d’ardeur. De quoi réjouir le président l’église du christianisme de côte d’ivoire, le pasteur Ediémou Blin Jacob. « Personne n’a réussi  à le faire ; aucun pays, aucune paroisse. La côte d’ivoire est le plan B. Et la côte d’ivoire a réussi à le faire. La paroisse Mère a réussi avec le forum(ndlr, forum national des confessions religieuse dont il est le président).  Ce que le prophète a dit s’est réalisé. Nous voulons maintenant que Dieu démontre sa volonté que la côte d’ivoire appartient à Dieu. Nous sommes heureux »s’est –il réjoui face à la presse. A la question d’un journaliste sur un message pour les siens, il a été on ne peut plus clair. Au terme d’un rappel sur sa reconnaissance comme unique chef de l’église par les autorités étatiques, il prévient les chrétiens célestes : «  L’entêtement conduit à l’enfer et  au malheur. Nous demandons à nos frères célestes  de reconnaitre ce qu’Oschoffa a laissé.

Mais bien avant, au cours du culte d’action de grâces,  dans sa prédication  le pasteur Ediémou  les a invités à mettre leur confiance en Dieu : «  si tu mets ta confiance en Dieu tu n’as rien à craindre » a-t-il soutenu. Cela passe, a-t-il poursuivi, par cultiver la foi. « Sans la foi, tu ne peux pas être agréable à Dieu »a-t-il enseigné. Affermissez-vous en Dieu, confiez-vous en vos prophètes » a insisté l’homme de Dieu. Aux Ivoiriens, le chef des pieds « nus » dira : « la guerre ne vient pas de Dieu. Elle vient de l’ambition et de l’hypocrisie ». La vente de charité a mis fin à la cérémonie. La charité leur a –t-il expliqué couvre une multitude de péchés.  

Tché Bi Tchétbt552@yahoo.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 × 2 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com