Paix en Côte d’Ivoire : Les syndicats appellent le gouvernement et l’opposition à faire des concessions

0 391

Les trois grandes centrales syndicales que sont le Cisl-Dignité conduite par Élie Boga Dago, la Fesaci-cg de Dr. Traoré Dohia et Cgst-Ci avec à leur tête Théodore Gnagna Zadi, ont tenu un point de presse cet après midi du dimanche 8 novembre 2020, au siège de la centrale syndicale Fesaci-cg, à la Riviera Attoban. Ces trois grandes centrales syndicales s’engagent auprès des hommes politiques de bord, afin d’obtenir d’eux, l’usage du dialogue et de la concertation  en vue d’obtenir la réconciliation, la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

À cet effet, elles appellent toute la classe politique Ivoirienne à éviter à notre pays une catastrophe. Elles condamnent également les actes d’intimidation et les violations de toutes sortes, adresse leur compassion aux familles endeuillées et aussi, un prompt rétablissement aux blessés et s’inclinent devant la mémoire de tous les morts occasionnés, depuis le déclenchement de ces événements.

Pour le porte-parole des trois grandes centrales Bli Blé, la situation  politique ivoirienne s’est davantage dégradée avec une radicalisation des positions et une aggravation de la fracture sociale  qui se traduit par :  « La non reconnaissance de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, et la mise en place d’un Conseil National de Transition, par l’opposition, le blocus des domiciles des leaders et l’arrestation des hommes politiques de l’opposition ».À en croire le porte-parole des trois centrales syndicales Bli Blé, l’élection s’est déroulée dans un climat tendu et totalement délétère. Toute chose qui confirme les nombreux morts, les violences physiques et verbales orchestrées par les jeunes instrumentalisés, d’importants dégâts matériels, les attaques à l’arme à feu des cortèges de personnalités politiques, les obstructions des voies publiques etc. Dans cette perspective, les centrales syndicales soutiennent rester ouvertes à collaborer avec d’autres organisations de la société civile   afin de jouer une médiation et chercher une solution de sortie de crise.

Jean-Baptiste Essis

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

20 + 16 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com