Lutte contre la corruptionà l’Education nationale, au Transport, à la police… : Le ministre Zoro Epiphane Ballo en guerre contre les agents véreux

0 1 527

Démanteler tous les actes de corruption dans les services publics par la conduite d’opérations de vérification dénommées “Coup de poing” au sein des structures des services publics à fort soupçon de corruption ; c’est l’engagement pris aujourd’hui 14 septembre 2021 en son cabinet lors d’un point de presse, par le ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance, du Renforcement des capacités et de lutte contre la corruption, Zorro Epiphane Ballo. Selon le ministre, cette démarche vise à mener des investigations pour soulager le quotidien des Ivoiriens en freinant les formes de corruption les plus pernicieuses, dissuader la poursuite d’actes de corruption et améliorer la perception des citoyens sur les efforts entrepris par le gouvernement. Cette initiative a permis d’identifier la liste des structures à fort soupçon et les formes de corruption à fort impact sur les populations et mis en place les équipes d’investigation, dans sa phase de préparation.

Il s’agit entre autres du secteur de Transport. « Avec l’opération de vérification de faits de corruption signalés au niveau de la Sicta(société ivoirienne de contrôle techniques autonomique et industriels). Il a été  recueilli des preuves montrant des individus non agents de la Sicta « facilitateurs » recevant des pots de vin des mains d’usagers afin d’éviter les files d’attentes ceux-ci  d’éluder les pénalités de retard et de leur assurer un passage avec succès lors du contrôle techniques », a expliqué le ministre. En plus du Transport, il y a  la Police parlant du racket dans le cadre du contrôle de routine sur les routes, des pots de vin dans le domaine de l’Education nationale dans le cadre des affectations des élèves,  la justice, la santé, et la construction… Des preuves d’actes de corruption conduiront, entre autres, à la mise en place d’outils de mise en conformité pour réduire le risque de survenance et d’un dispositif d’alerte pour les usagers et le personnel interne à la structure. En outre  le ministre a annoncé  pour ce vendredi 17 septembre  2021 une conférence de presse conjointe avec le Commissaire du gouvernement, Ange Kessy Kouamé, pour dévoiler les noms des mises en cause pour des poursuites judiciaires. Cette série d’opérations de démantèlements d’actes de corruption dans des structures délivrant des services fréquemment utilisés par des populations a été créée le 6 avril 2021, et lancée il y a quelques mois.

Renaud D

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − neuf =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com