Fairtrade Africa (Afrique de l’ouest) : Rideau sur la convention et le congrès régional

0 310

 

 

Horizontal custom

Les lampions se sont éteints sur la convention et le congrès régional de Fairtrade Africa, Afrique de l’ouest. Ce sont environ 300 participants venus de tous les coins du monde. Personne ne voulait se faire conter l’événement. Qui du Ghana, de la Sierra Léone, du Burkina-Faso,   du Kenya,  de l’Europe et  de l’Amérique Latine ont rivalisé d’ardeur. En tout cas, ils n’ont pas boudé l’évènement. Débuté le 13 mai dernier par une visite de terrain, 4 organisations  de banane et de cacao ont eu la visite de plusieurs de producteurs et d’acteurs de la filière pour un moment de partage d’expériences.

Cette dynamique sera poursuivie au deuxième jour, marquant le début de la convention. Au menu, des présentations, des panels de discussions autour d’une thématique centrale : Parvenir à une production durable: relever les défis émergents avec des solutions disruptives.

Cette thématique servira de prétexte pour aborder les problèmes qui se posent au monde agricole en général, notamment les questions de prix et primes sans oublier la question du revenu décent au producteur.

Le deuxième jour de la convention s’ouvre sur un forum cacao au cours duquel, sont abordées plusieurs questions : celles des défis émergents tels que la norme régionale africaine ( ARS1000 ) censée régir l’exportation du cacao dans un futur proche. Aussi, la question de la déforestation et du règlement de l’UE sur la déforestation, non sans aborder le réchauffement climatique. Autre son de cloche, des panels simultanés pour les produits autres que le cacao. Des thématiques aussi pertinentes les unes que les autres : production durable et salaire décent. Corrélation entre production durable et l’accès au marché des produits Fairtrade, les challenges et les voies à explorer.

Ce fut au total des partages d’expériences fort enrichissants de producteurs du Cameroun, du Ghana, du Burkina Faso, de la Sierra Léone, de la Côte d’ivoire, pour ne citer que ceux-là.

Enfin le dernier jour consacré au congrès régional qui a vu l’élection de 6 délégués dont une nouvelle venue de la coopérative Ecakoog.

C’est sur ces notes d’espoir que les acteurs du commerce équitable ont quitté Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d’ivoire ce jeudi 16 mai 2024. Rendez-vous est donc pris pour 2026 pour la prochaine convention du réseau des producteurs du commerce équitable, Afrique de l’ouest.

 

Nelly de Saint Domingue, PhD, journaliste et libre penseur

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 − trois =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com