FOOTBALL/ APRES L’ACTION DE LA FIFA POUR LA CREATION D’UN COMITE DE NORMALISATION : Voici la décision des dirigeants de la FIF

0 236

Le bras de fer entre la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) et la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), se poursuit sous la forme de défiance de l’Organe local au détriment de l’Institution Sportive mondiale.

Après la décision de la Faîtière du Football (FIFA) dans le monde entier, de mettre sur pied un Comité de normalisation pour la bonne marche du Ballon rond en Côte d’Ivoire, les dirigeants fédéraux ivoiriens, ont vite saisi ladite décision entre leurs mains en apportant la riposte (voir ci-contre le fac-similé). Ainsi, le président intérimaire de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) Déhouler Omer Kouamé et l’ensemble de son Comité Directeur, ont décidé de réagir pour le bonheur de leurs mandants (sic) : les clubs ivoiriens. Voilà pourquoi, ils se sentent fort investis d’aller recourir par tous les voies et moyens auprès des Juridictions compétentes en la matière pour apporter la riposte aux manies de la FIFA et de son Chairman, l’Italo-Suisse Gianni Infantino. Lui qui est accusé de tous les maux de vouloir imposé coûte que coûte la candidature de Didier Drogba (son poulain et l’un de ses conseillers Afrique) au poste de président du scrutin fédéral.                                                                       Dans la guerre de tranchée entre elle et sa ‘‘patronne’’ la FIFA, la FIF risque de perdre beaucoup d’avantages ! Pis, elle risque de se voir déboutée par les Prud’hommes au niveau du très sérieux Tribunal arbitral du Sport (le TAS) : un Organe autonome et craint par tous et qui sait appliquer le droit sportif dans tout son poids absolu. A l’évidence, il est rarissime de voir la FIFA, s’entremêler les pédales face à une entité nationale dans n’importe quelle situation d’imbroglio, causée par une quelconque Fédération nationale de Football. Les cas sont légion et ils font école partout où la puissante Institution Footballistique internationale (FIFA), a réussi à installer un Comité de normalisation. Aux pontes de la FIF, de mieux méditer sur les comportements décriants de certains responsables fédéraux au Mali, au Bénin, au Niger et en Egypte, en Algérie, en RD Congo, en Zambie voire même en Argentine, en Thaïlande, en Inde et aussi au Mexique, au Brésil, etc.                              Partout où la FIFA a sévi, il y a eu le grand ordre pour le bonheur interminable des milliers d’Aficionados du Ballon rond. Affaire à suivre…

JC ADOPO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-huit − 12 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com