Enseignement confessionnel : Les enseignants décrochent pour 48 heures

0 697

Les secrétaires Généraux de l’Union des syndicats des écoles confessionnelles de Côte d’Ivoire (Usec-ci), réunis en assemblée générale extraordinaire le mardi 8 décembre 2020 au groupe scolaire Méthodiste de Yopougon Kouté ont décidé de mettre de débrayer pour 48 heures à compter du jeudi 10 au vendredi 11 décembre 2020, suite à la rencontre avec les émissaires du ministère de l’éducation nationale dans la matinée du mardi 8 décembre 2020. Une rencontre qui s’est soldée par une incompréhension entre la tutelle et les enseignants.

« Nous avons rencontré les émissaires de l’éducation nationale, mais hélas ! Nous nous sommes quittés sans trouver une réponse à nos préoccupations. Nous avons donc décidé de reprendre notre mouvement de revendications », soutient le président Ahoulou Ignace.

Toutefois, les enseignants attirent l’attention du ministère de l’éducation nationale sur leur volonté de toujours continuer les négociations. Dans la même veine, les enseignants réitèrent leur volonté de relancer la grève cette fois-ci pour une durée indéterminée, si au cours de cette période de 48 heures, rien n’est fait par la tutelle pour répondre à leur demande.

Pour rappel, les enseignants exigent le paiement inconditionnel de la totalité des subventions dues par l’Etat et qui ne sont rien d’autres que leurs salaires, représentant leur moyen de subsistance et de résistance, un soutien de l’Etat aux écoles privées confessionnelles par rapport à la crise sanitaire due à la COVID-19, une participation réelle des structures syndicales du confessionnel aux travaux des commissions et aux réunions du ministère de l’éducation nationale et enfin, une réglementation dans l’organisation des examens professionnels, des autorisations d’enseigner et de diriger.

Jean-Baptiste Essis

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 + 1 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com