Economie : Grand malaise à la douane ivoirienne

0 221

Les douanes ivoiriennes seront-elles paralysées à l’instar de l’école ? En tout cas, rien n’est exclu si des solutions rapides ne sont pas trouvées aux revendications posées par le Syndicat des douaniers pour la défense de leurs droits (SDDD-CI) dont la colère des agents gronde. Le Secrétaire général dudit syndicat, Michel D. était face à la presse pour attirer l’attention de la tutelle sur les problèmes qui minent cette mamelle nourricière de l’économie ivoirienne. Parlant de la Mutuelle des douaniers, l’orateur a exigé le « paiement intégral par le PCA Traore Dohia Mamadou des sommes prélevées sur les primes des douaniers qu’il prétend avoir déposées sur un compte en DAT à la banque SIB ». Non sans exiger « le compte rendu détaillé  des dépenses effectuées par le PCA de la MUDECI avec le prêt d’un milliard cinq cent millions de Fcfa que lui a octroyé la banque « DIAMOND BANK » en 2017 pour la construction de notre hôpital ». Selon lui, ce prêt bancaire est remboursé par des prélèvements directs sur les primes de tous les douaniers et non par la direction générale des douanes. Par ailleurs, le conférencier a demandé des comptes à BNI-Gestion, grief portant sur la somme de deux milliards huit cent millions de Fcfa, placement fait par la MUDCI avec les primes des douaniers. Pour clore, Michel D. Secrétaire général du SDDD-CI, a insisté sur les affectations de tous les agents des douanes actuellement à la maison, sans poste. A l’en croire, ceux-ci sont de toutes les catégories : administrateurs, inspecteurs, contrôleurs et agents d’encadrement des douanes.

TBT

Lien chic : Generating...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatre × quatre =

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com