Côte d’Ivoire : Les 4 vérités de Toussaint Alain (ex-conseiller de l’ex-président Gbagbo) au président Ouattara

0 791

Toussaint Alain, l’ex-conseiller et porte-parole de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo était de passage à Bonn. Il nous a expliqué qu’il est contre une nouvelle candidature d’Alassane Ouattara en 2020.

M. Ouattara sait lui-même qu’il ne peut pas être candidat à l’élection présidentielle de 2020.

Pourquoi ? Quelles sont les raisons ?

En raison de la Constitution qui limite à deux le nombre de mandats.

La constitution a été révisée en 2016, donc les compteurs peuvent être remis à zéro ?  

C’est une vaine manœuvre. M. Ouattara ne sera pas candidat en 2020.

Et quel est votre point de vue par rapport à cette guerre de leadership au Rhdp actuellement ?

Je regrette simplement que les alliés d’hier soient déjà lancés dans une campagne préélectorale, alors que des problèmes plus importants sont aujourd’hui là.

Oui, mais la succession du président Ouattara en 2020 est quand même une priorité pour la Côte d’Ivoire ?

 

C’est l’affaire du Rhdp. La coalition qui l’a porté au pouvoir. Ce n’est pas l’affaire des Ivoiriens.

Mais Toussaint Alain, on sait que la Côte d’Ivoire a vécu des situations difficiles en 2010 et 2011, si le président Ouattara ne réglait pas judicieusement sa succession, est-ce que le pays ne risquerait pas de replonger dans un cycle infernal de violences ?

Vous avez un Ivoirien qui souhaiterait que le successeur de M. Ouattara soit désigné par M Ouattara ? Non. Il y aura des élections en 2020. C’est le peuple souverain qui décidera.

Franchement, face à une opposition désunie, déstructurée, le Fpi qui s’entredéchire,  est-ce qu’un candidat, autre que celui issu du Rhdp, peut faire le poids ?

Je sais également le président Bédié a l’intention de présenter un candidat issu des rangs du Pdci. Je pense qu’avec le Pdci, il est possible d’aboutir à une alliance, à une coalition avec quelques représentants de l’opposition.

Peut-on s’attendre à une alliance entre le Pdci et le Fpi par exemple ?

Vous savez aujourd’hui M. Ouattara est celui qu’on appellerait en mathématiques  le Pgcd, le plus grand commun diviseur. Je pense qu’aujourd’hui il est important que les opposants, ceux mêmes qui sont les opposants de l’intérieur du Rhdp, se mettent ensemble pour permettre cette alternance.

Vous allez éventuellement soutenir une candidature de Guillaume Soro en 2020 ?   

Je ne sais pas quel est le programme de Guillaume Soro pour le moment.

 

Guillaume Soro est jeune, vous l’êtes aussi, vous êtes proches non ?

Malheureusement  en Afrique, on a le tort, soit de suivre des vieilles personnes, les personnes de notre ethnie, de notre religion. Je pense qu’en 2020, les Ivoiriens voteront pour les candidats en fonction de leur programme ou de leur projet social.

Source : Deutsche Welle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

7 + onze =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com