Convention de l’église du christianisme céleste de Côte d’Ivoire : Le pasteur Ediémou exhorte les chrétiens célestes à un examen de conscience pour revenir aux fondamentaux laissés par le prophète Oshoffa

0 474

Pour jeter de nouvelles bases dans la pratique de leur religion, les chrétiens célestes de Côte d’Ivoire organisent depuis mercredi 15 mai 2024, une convention, à l’effet, explique le président, le pasteur Ediémou Blin Jacob, de faire un examen de conscience. Pour ce faire ils sont venus aussi bien des communes d’Abidjan, que de l’intérieur du pays pour le siège du diocèse, la paroisse saint Raphael de Vridi. A l’ouverture, des travaux ce mercredi, qui devraient se poursuivre jusqu’au dimanche de la pentecôte, le chef des pieds « nus » a expliqué que cette convention s’inscrit dans une triple mission reçue du prophète fondateur. A savoir, la première qui concerne le congrès mondial organisé à l’Hôtel Ivoire en 1986, un an après le rappel à Dieu du fondateur de l’église africaine à vocation universelle. La deuxième mission, à l’en croire, est relative au synode organisé en 2021 et qui avait fait couler beaucoup d’encre et de fiel, les détracteurs, a-t-il ajouté, contestant à l’église de Côte d’Ivoire le pouvoir d’un tel synode. Le clou de cette triple mission, dira l’homme de Dieu, c’est cette convention, « c’est ce que Jésus a laissé, un chrétien céleste fait ce que Jésus a dit à Oshoiffa », « il faut faire un examen de conscience ». « On a convenu que le prophète Oshoffa a envoyé l’église lui-même, en Côte d’Ivoire, mais à cause de la désobéissance la puissance de Dieu décroissait.  On ment trop dans l’église » a poursuivi celui qui va fêter l’année prochaine 50 ans de vie sacerdotale. Faut-il le noter cette convention sera meublée de 2 ou 3 ordres de cultes, de cultes d’action de grâce, d’onctions.

Horizontal custom

Tché Bi Tché

tbt552@yahoo.fr

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

vingt + 3 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com