Célébration de l’indépendance de la Mauritanie : La communauté basée en Côte d’Ivoire vibre avec ses artistes

0 559

La communauté mauritanienne résidant en Côte d’Ivoire a sacrifié à la tradition en se déplaçant massivement, samedi 26 décembre 2020, au Théâtre de la cité Rouge de Cocody(Abidjan), pour la célébration de l’indépendance de son pays. Pour  ce soixantième anniversaire célébré dans un climat particulier à cause de la crise de Coronavirus, les ressortissants de la République islamique de la Mauritanie n’ont pas voulu enfreindre aux règles sanitaires pour commémorer cette page historique de leur pays. Ainsi dès 21 h, le théâtre de la cité Rouge a commencé à enregistrer les premières personnes, soit en couple, en grappe ou de façon individuelle, femmes et hommes ont envahi la grande salle de cette cité. Tous avaient leur cache-nez.  Les artistes mauritaniens invités à cette occasion n’ont pas failli à leur devoir. Ils ont créé du baume dans le cœur de leurs compatriotes en tirant dans leur répertoire les morceaux en vogue ou en convoquant certaines sonorité traditionnelle Pourtant ce n’était pas évident. « La particularité de la célébration de l’indépendance de notre pays, ici, en Côte d’Ivoire est que beaucoup ne croyaient pas qu’on allait réussir à organiser à cet effet, comme on a toujours l’habitude, une activité culturelle à cause de la crise de Coronavirus. Mais il y avait aussi la tension dans le pays à cause des élections .Ceux-ci ont eu raison puisqu’on n’     a pas pu faire quelque chose le 28 novembre 2020  qui est la date initiale le temps que cette tension tombe et qu’il y ait une amélioration de l’évolution de la  Covid19. Maintenant que c’est fait c’est pour cela nous avons organisé la fête pour ces 26 et 27 décembre 2020 en vue d’honorer cette manifestation qu’on organise depuis 1993 », explique  Mohamed Brahim Ould Laghdaf, président de l’Action Culturelle et Sportive des Boutiques Mauritaniennes de Côte d’Ivoire. Saluant l’effort des partenaires malgré la Covid19 pour offrir ce plaisir à la communauté mauritanienne, Mohamed Brahim Ould Laghdaf a rassuré que la manifestation gardera ses habitudes en récompensant le meilleur boutiquier demain (27 décembre). « Même si on n’a pas obtenu un grand nombre de boutiques, le meilleur boutiquier sera récompensé lors d’un tirage qui sera fait dans la salle de fête par une tiers personne. Cette année nous avons réussi à sélectionner 50 boutiques en raison de la crise sanitaire soit 5 boutiques par commune », a-t-il ajouté.

Renaud D

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

seize − 1 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com