Bingerville /Akwê Djemin: la libation du nouveau chef contestée

0 167

Alors qu’on croyait que tout  était fini à Akwê Djemin à Bingerville après la bénédiction du nouveau chef du village Mobio Aboussou Guy Georges, le samedi 10 avril 2021 par le vice doyen dudit village, Agah Djoman Albert, des contestations se font  entendre. « Tout ce qui s’est passé le samedi 10 avril 2021 à Akwê Djemin est très grave parce que l’ancien chef Agbo Honoré a double casquette. Il est chef guerrier et chef de village », s’est exprimé mardi 13 avril 2021  à la mairie de Bingerville, Kakou Ayake Germain chef de la catégorie Tchagba Assoukrou d’Akwê Djemin. Pour le conférencier tous les guerriers traditionnels devaient se réunir pour voir quelle attitude tenir face à l’« agression de l’ancien chef d’Akwê Djemin ». En outre pour aiguillonner la gravité de l’action de ses frères Tchagba, Kakou Ayake Germain a indiqué que même si le chef sortant a déjà passé le flambeau, cependant c’est lui qui détient pour le moment l’arrêté préfectoral, de ce point de vue, il demeure,  c’est lui qui dirige le village. Pis, a ajouté le conférencier,  le chef sortant   est membre de la chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, c’est pourquoi les Tchagba n’avaient pas à le malmener à cette cérémonie de libation.  De quoi s’agit-il ? Selon la version de Kakou Ayake Germain, la cérémonie de libation qui s’est déroulée le samedi 10 avril 2021 n’a pas eu l’accord du doyen du village Adekoi François, en outre  les Tchagba ont obligé ce jour le vice doyen Agah Djoman Albert à faire cette libation. C’est pourquoi soutient-il, «  Le chef sortant, alerté de  cette situation irrégulière  s’est dépêché pour venir sur les lieux en vue de comprendre ce qui se passait exactement. Malheureusement voulant prendre la  parole, il a été malmené et brutalisé ». Il faut dire que cette version va contre celle du  camp du nouveau chef Mobio  Aboussou Guy Georges. Selon celle-ci le chef sortant Agbo Honoré présent à la cérémonie de libation  a voulu s’opposer de force au moment où l’étape de la libation  devrait se dérouler. C’est en ce moment que  des Tchagba se sont opposés pour le mettre loin de la cérémonie. A écouter Kakou Ayake Germain rien n’est encore fait à Akwê Djemin puisque cette cérémonie n’a pas eu l’onction du doyen du village Adekoi François. En plus la cérémonie de bénédiction du nouveau chef ne se fait pas à Nanan Gbamin mais plutôt sur la place Gbégré Koumin.

Renaud D

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un + 2 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com