Après le sacre des éléphants/ Pasteur Ediémou : « J’ai peur »

0 812

Le révérend pasteur Ediémou Blin Jacob, président du christianisme céleste de Côte d’Ivoire, par ailleurs président du forum national des confessions religieuses était face à la presse ce mardi 13 février 2024, 2jours après le sacre des éléphants de Côte d’ivoire. Au menu, le sacre des éléphants de Côte d’Ivoire et le message spirituel adjacent.  D’emblée, il a indiqué que la CAN qui s’est déroulée en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février était pour le pays « un moyen de nous retrouver et avancer ensemble dans la paix ». Et d’ajouter : « chacun va prendre sa part dans la victoire, tirer l’événement en sa faveur, c’est normal car si la défaite reste orpheline la victoire, elle, a plusieurs pères ». « Mais si nous ne savons pas mettre cette victoire à sa place, j’ai peur. Si on craint Dieu les choses se passeront bien ». « C’est Dieu, a-t-il poursuivi, qui tient la Côte d’Ivoire. A lui la gloire. On est passé de l’enfer au ciel ; du 3e rang au 3e sacre, de dernier à premier. Dieu est toujours vainqueur. Dieu est certes en Côte d’Ivoire, mais le démon aussi est en Côte d’Ivoire. Je vous demande de m’aider à sauver ce qui arrive. Il nous faut la cohésion en Dieu. Toute guerre est nuisible pour le vainqueur et pour le perdant. Notre prophète Oshoffa enseigne : « mieux vaut chercher la paix qu’avoir raison. A cause de Dieu, on doit faire la paix.  Poursuivant, il a ajouté que le fait que notre entraineur ait démissionné fait partie de la grâce. Parlant de son successeur Faé Emerse, l’homme de Dieu dira qu’il doit s’en aller avant de revenir. Il est dans la bénédiction.  Aux Ivoiriens, il a dit ceci : « quand il y a l’union, Dieu est là. Dieu veut montrer qu’on peut tout obtenir dans l’unité et la cohésion »

Horizontal custom

Tché Bi Tché

tbt552@yahoo.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 + 13 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com