Horizontal custom

An 62 de l’indépendance de la Côte d’Ivoire : SORO demande de questionner l’avenir des jeunes

0 10 824

Aujourd’hui 07 août 2022, nous voici 62 ans après l’accession de notre pays à la souveraineté internationale, debout, proclamant notre fidélité à notre pays, à son drapeau et à sa devise : Union-Discipline-Travail.

 

Horizontal custom

Ce jour est d’abord un jour du souvenir. Souvenir de Félix Houphouët-Boigny, premier Président de la Côte d’Ivoire souveraine et de tous ses compagnons qui, à ses côtés, ont mené le combat de la liberté. Leur engagement dans la construction d’une nation fière et prospère, que certains d’entre eux ont payé de leur vie, nous permet de vivre aujourd’hui en hommes libres et dignes. Notre reconnaissance pour leur dévouement à la cause de la patrie demeurera éternelle.

 

Ce jour est également une célébration de notre fraternité. Nos peuples, par-delà nos diversités et nos singularités historique et géographique, s’attèlent chaque jour, dans une symbiose culturelle unique entre habitants de ce pays et frères venus de l’étranger, à la construction de la Patrie de la vraie fraternité, la patrie de tous les possibles, où chacun doit être jugé en fonction de son mérite personnel et non de sa naissance.

 

Cette célébration est enfin l’occasion de regarder avec lucidité l’héritage qui nous a été légué, ce que nous en avons fait et de puiser dans ce patrimoine la force d’ouvrir les chantiers d’une citoyenneté nouvelle, plus inclusive, plus solidaire, plus humaine.

 

La démocratie, cette force si fragile, demeure encore questionnée au regard de la persistance des crispations politiques depuis plus de deux décennies. Ajouté à cela, la souffrance des petites gens soumis à l’injustice de la Justice, l’abandon de franges entières de nos compatriotes les plus fragiles aux aléas de la vie, sans aide, sans accompagnement, sans soutien ; la désespérance de notre jeunesse qui par milliers se jette sur les routes de l’aventure via les déserts et les océans du désespoir.

 

Mais aucune parenthèse aussi difficile soit-elle ne doit nous plonger dans l’ankylose. C’est le moment plus que jamais de réinventer nos modèles sociétaux, de réarmer moralement notre jeunesse et de lui offrir de vrais modèles, de véritables perspectives d’avenir, pas de mirages ou de fausses illusions. C’est le moment d’aller enfin vers une société à visage véritablement humain, pour réinventer la démocratie. C’est le moment de bâtir enfin un État qui inspire confiance à ses citoyens. Telle est notre responsabilité.  C’est le moment pour nos jeunes, débarrassés des complexes et confiants en leur capacité à façonner leur avenir et à bâtir le pays de leur rêve, nourris à l’expérience de leurs devanciers, de croire en eux-mêmes et en ce pays, qui attend beaucoup d’eux. Cela est possible et c’est le défi qui s’ouvre à nous au moment où s’écrit le chapitre du soixantenaire de notre pays

 

Bonne fête de l »indépendance à toutes et à tous !

 

 

Guillaume Kigbafori SORO

 

Président de Générations et Peuples Solidaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

seize + 19 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com