๐——๐—œ๐—ฆ๐—–๐—ข๐—จ๐—ฅ๐—ฆ ๐—œ๐—ก๐—ง๐—˜๐—š๐—ฅ๐—”๐—Ÿ ๐——๐—จ ๐—–๐—”๐—ก๐——๐—œ๐——๐—”๐—ง ๐—Ÿ๐—”๐—จ๐—ฅ๐—˜๐—ก๐—ง ๐—š๐—•๐—”๐—š๐—•๐—ข ๐—” ๐—Ÿ๐—” ๐—–๐—ข๐—ก๐—ฉ๐—˜๐—ก๐—ง๐—œ๐—ข๐—ก ๐——๐—จ ๐Ÿญ๐Ÿฌ ๐— ๐—”๐—œ ๐Ÿฎ๐Ÿฌ๐Ÿฎ๐Ÿฐ

0 152

Chers camarades, messieurs les Chefs, chers invitรฉs, je vous remercie d’รชtre tous lร . Merci d’รชtre venus et de me faire l’honneur de rรฉpondre ร  mon invitation. Il se fait tard, on va aller vite.

 

 

Horizontal custom

Chers amis, Une fois de plus, une fois encore, j’accepte d’รชtre votre candidat.ย  Jโ€™accepte d’รชtre votre candidat pour aller ร  la bataille ! Parce qu’il sโ€™agit de la Cรดte dโ€™Ivoire et il sโ€™agit de lโ€™Afrique. Cโ€™est chez nous ! Lโ€™Afrique, cโ€™est chez nous ! La Cรดte dโ€™Ivoire, cโ€™est chez nous ! Et nous ne pouvons pas laisser les autres se battre pour nous. Nous devons nous battre pour nous-mรชmes.

 

Quelques fois, quand je parle ร  des plus jeunes et mรชme ร  mes enfants, je leur dis que les Africains ont de grandes admirations pour les Occidentaux, mais, ces Occidentaux, leurs parents et leurs grands-parents ont souffert le martyr. Les Amรฉricains dont on parle souvent, ils ont souffert de la guerre de libรฉration contre la Grande Bretagne. Puis, ils ont fait la guerre intรฉrieure, le Sud contre le Nord. Et tout ce que nous voyons aujourd’hui, c’est le rรฉsultat de ces guerres. Ils se sont battus pour que leur pays soit propre, pour que leur pays soit bien. Eh ben, aujourd’hui leur pays est bien ! Mais nous, on veut รชtre bien sans se battre. On veut รชtre bien sans traverser des pรฉriodes difficiles. Mais enfin ! Mais enfin ! Abraham Lincoln, il est mort. Georges Washington qui a laissรฉ son nom ร  la capitale et qui a รฉtรฉ le premier prรฉsident, il est mort. Mais ce sont leurs petits enfants qui aujourd’hui profitent du combat qu’ils ont menรฉ !

 

ย 

ย 

Mes chers amis, Si nous voulons que notre pays soit bien, menons des combats. Sans combat, nos pays n’auront rien. Je vous le dis : en vรฉritรฉ, en vรฉritรฉ, sans combat, nos pays nโ€™auront rien ! Vous croyez que quand nous nous battons ร  longueur dโ€™annรฉes, quand nous allons en prison, cโ€™est parce que nous aimons la prison ? Non, ce n’est pas parce que nous aimons la prison, cโ€™est parce quโ€™il y a des combats ร  mener. Et ces combats, personne ne les mรจnera ร  notre place. Donc nous nous battons.

 

Et le premier engagement que je peux prendre devant vous, c’est que je vais faire un seul mandat ; je vais faire un seul mandat pour fixer les clous parce qu’il y a beaucoup de personnes qui jouent avec la gestion de l’ร‰tat, vu que les clous n’ont pas รฉtรฉ fixรฉs. Nous devons le faire. Et on n’a pas besoin de plus d’un mandat pour รงa. Ils ont vu clair et c’est pourquoi ils nous ont fait la guerre ร  partir de 2001. Ils ont vu oรน nous allions. Ils ont dit : โ€œOn ne peut pas le laisser terminer ce mandat. Si on le laisse terminer, on est cuit pour demainโ€. Donc, le premier engagement, c’est de dire que je vais faire un mandat mais un mandat oรน tout sera bouclรฉ.

 

Le deuxiรจme engagement que je prends, c’est que notre pays a connu beaucoup de problรจmes, beaucoup de frottis frottas, beaucoup de luttes, de guerres, mais nous ne connaissons pas la vรฉritรฉ sur tous ces conflits : Qui a soulevรฉ la rรฉbellion ? Qui a fait la rรฉbellion ? Ce ne sont pas les enfants que nous voyons lร  ! Qui a pensรฉ ร  la rรฉbellion ? Qui a fait le coup d’ร‰tat de 1999 ? Qui a crรฉรฉ tous ces conflits qui nous emmรจnent lร  oรน ne devrions pas รชtre ! Il faut, chers amis, chers frรจres, chers camarades, repenser tous ces problรจmes et rรฉconcilier les Ivoiriens.

 

Quand je suis arrivรฉ de La Haye (acquittรฉ par la Cour pรฉnale internationale, Ndlr), un journaliste me voit et dit : ยซย Mais Prรฉsident, il faut demander pardonย ยป. Alors, je dis : โ€˜โ€™Pourquoi ? Je vais demander pardon pour quelle chose ?โ€™โ€™ On dit : ยซย Oui, il y a un tel qui est venu, et il a demandรฉ pardonย ยป. Je dis โ€˜โ€™Mais, moi je ne suis pas untel. Je suis ancien Prรฉsident de la Rรฉpubliqueโ€. Il y a des gens qui parlent et qui disent : โ€œOui, il y a des femmes qui sont mortes ร  Aboboโ€™โ€™ ; mais qui les a tuรฉes ? Il y en a mรชme qui pensent qu’ils sont intelligents, ils disent : โ€˜โ€™C’est la responsabilitรฉโ€™โ€™. Mais pour รงa, il n’y a pas une question de responsabilitรฉ. Quand il y a un meurtre, il y a un auteur, un meurtrier. Sur toutes ces questions, il faut discuter et rรฉconcilier les Ivoiriens. Allez ร  Duรฉkouรฉ, Guitrozon, Bangolo, Guiglo. Il y a des gens qui sont morts. Presque 1 000 en un seul jour ! Mais vous croyez que ces gens peuvent รชtre rรฉellement rรฉintรฉgrรฉs ร  la Rรฉpublique si on ne discute pas de ce problรจme et qu’on ne donne pas les noms des auteurs, mรชme si on doit les relรขcher aprรจs ? Mais on connaรฎt les auteurs !

 

Donc je m’engage ร  engager le dรฉbat pour que sur toutes ces crises, on trouve les responsabilitรฉs et les responsables. ร€ partir de ce moment, le pays peut faire sa vie normale. Ici mรชme tout prรจs, ร  Abobo, il y a des villages Ebriรฉ qui ont รฉtรฉ investis par des รฉlรฉments de la rรฉbellion. Ils ont tuรฉ des gens, รฉgorgรฉ certains, ils ont tirรฉ sur d’autres. Si, tout prรจs de nous, ร  Abobo ici, on a commis de telles horreurs, que dire de ce qui sโ€™est passรฉ loin de nous ?

 

Moi, je connais quelqu’un qui fait aujourd’hui les Rรฉseaux sociaux, mais quand tu dis un certain nom, il tressaillit et il pleure parce qu’on a tuรฉ son pรจre et il ne le dit pas toujours. Les rebelles dans leur descente, ont tuรฉ son pรจre. Il nous faut apporter, aux Ivoiriens qui ont souffert, l’apaisement. En ce qui me concerne, je suis content de ce point de vue, qu’on m’ait jugรฉ de 2011 ร  2019 ร  la CPI, et qu’on ait trouvรฉ que je suis innocent. Et ce serait hypocrite de dire que je ne suis pas heureux pour cela. Aller en prison, c’est une mauvaise chose et on n’aime pas aller en prison. Mais quand vous allez en prison et qu’on vous dรฉclare innocent, et qu’on vous rend ร  la libertรฉ, ร  votre pays et ร  votre famille, vous รชtes un homme heureux.

 

Il faut rendre la Justice effectivement indรฉpendante du Pouvoir Exรฉcutif. J’ai gouvernรฉ ce pays 10 ans. On ne trouvera pas dans ce pays, un juge qui peut dire que le Prรฉsident de la Rรฉpublique, Laurent Gbagbo, m’a appelรฉ pour me dire que dans cette affaire, rends ce jugement-ci. Jamais ! Et je le dis haut et fort, devant tรฉmoins. D’abord, parce que ce n’est pas dans ma nature de faire des combines de ce genre ; mais ensuite, ce n’est pas propre au niveau de la Rรฉpublique. Ce n’est pas propre de vouloir faire des combines de ce genre. Nous n’avons jamais fait รงa, et c’est pourquoi personne ne nous a jamais accusรฉs de cela.

 

Il faut rendre la Justice libre, indรฉpendante du Pouvoir Exรฉcutif et รฉtablir des rรจgles pour que les juges puissent avancer dans leur fonction sans avoir ร  venir s’accroupir chaque matin ou soir dans le bureau du Prรฉsident de la Rรฉpublique pour mendier un poste, un avancement. ร€ quoi รงa ressemble รงa ? ร€ rien du tout !

 

Je m’engage ร  dรฉsendetter la Cรดte d’Ivoire. ร‡a, je sais le faire un peu. Mais c’est vrai quโ€™on a un problรจme en Cรดte d’Ivoire. Des gens croient que gรฉrer un pays, c’est une affaire d’รฉconomiste. Je ne sais pas oรน ils ont รฉtรฉ ร  l’รฉcole et oรน ils ont appris รงa. Non, les techniciens que nous utilisons pour appliquer telle ou telle dรฉcision sont des รฉconomistes, oui. Mais, la politique รฉconomique d’un pays, c’est la politique d’abord. Maintenant, une fois cette politique dรฉfinie, comme j’appelais ร  l’รฉpoque, les Mamadou Koulibaly, les Bohoun Bouabrรฉ, je dis :โ€™โ€™Bon, on va faire รงa, alors trouvez comment on peut faire รงa !โ€™โ€™. Mais, โ€˜โ€™on va faire รงaโ€™โ€™, c’est politique. Maintenant trouver comment on peut s’y prendre, รงa c’est ร  vous de le faire.

 

J’รฉcoute quelquefois des gens et je dis mais, on n’a pas fait les mรชmes universitรฉs ou quoi ? De Gaule n’รฉtait pas un รฉconomiste. Pompidou n’รฉtait pas un รฉconomiste. Franรงois Mitterrand n’รฉtait pas un รฉconomiste. Jacques Chirac n’รฉtait pas un รฉconomiste. Mais enfin ! Enfin ! Il ne faut pas qu’on se trompe. Les gens croient qu’il faut รชtre รฉconomiste pour tracer les sillons d’une politique รฉconomique. Le dernier Premier ministre de Mitterrand, qui a รฉtรฉ ministre de l’Economie et des Finances, avant d’รชtre Premier ministre, Pierre Bรฉrรฉgovoy, c’รฉtait un ouvrier. Pierre Bรฉrรฉgovoy n’a pas รฉtรฉ ร  l’universitรฉ. C’est un ouvrier ! Est-ce-que vous comprenez ? Et il a รฉtรฉ ministre de l’Economie et des Finances de la France, et il a รฉtรฉ Premier ministre de la France ! De la France, je n’ai pas dit les petits pays d’ici.

 

Il faut qu’en Cรดte d’Ivoire, les gens cessent de confondre la pensรฉe, la dรฉcision et l’applicabilitรฉ concrรจte. C’est l’homme politique qui dรฉcide de la politique รฉconomique. Il dรฉcide dโ€™une politique d’abord. Il peut utiliser des gens qui ont fait de l’Economie pour appliquer รงa. Mais c’est lui qui dรฉcide, qu’il soit philosophe, latiniste. Et moi je suis trรจs fier d’รชtre historien. ร‡a m’a appris beaucoup de choses qu’ils ne savent pas. Parce quโ€™ils n’ont pas les repรจres historiques pour le savoir. Vous comprenez ?

 

ยซย Oui j’ai รฉtรฉ un banquierย ยป. Ici en Cรดte d’Ivoire, on cherche un chef d’ร‰tat. On cherche un Prรฉsident de la Rรฉpublique. C’est-ร -dire qu’on cherche quelqu’un qui va prendre des dรฉcisions qui vont orienter notre Economie, notre Politique. C’est รงa qu’on cherche. On ne cherche pas un ancien banquier. Vous voyez ?

 

Je mโ€™engage aussi ร  casser cette CEI (Commission รฉlectorale indรฉpendante) et ร  mettre en place un organe chargรฉ d’organiser des รฉlections qui apaisent tout le monde ? Vous organisez une รฉlection puis chacun sort en se proclamant Prรฉsident. Mais, qu’est-ce-que vous avez fait lร  ? Il faut que vous, les frรจres que vous รชtes, sachiez que notre idรฉe de la Commission รฉlectorale indรฉpendante a รฉtรฉ travestie, gรขtรฉe, pourrie.

 

En 1990, le premier ร  avoir รฉtรฉ candidat contre Houphouรซt, le seul, c’est moi ! Quand j’ai รฉtรฉ candidat, j’ai vu, j’ai entendu ce qui s’est fait et ce qui n’a pas รฉtรฉ fait alors que รงa aurait dรป รชtre fait. ร€ partir de cette รฉlection prรฉsidentielle dโ€™Octobre 1990, nous au FPI, avons rรฉclamรฉ ร  cor et ร  cri une commission neutre chargรฉe d’organiser les รฉlections pour que chaque candidat ait son vรฉritable poids politique. Et puis en rencontrant tous les amis africains, les Bazoum et Issoufou du Niger, les Landing Savanรฉ au Sรฉnรฉgal, etc., on a discutรฉ avec les uns et les autres et puis nous รฉtions tous tombรฉs d’accord pour la mise en place dans nos pays respectifs d’un organe neutre chargรฉ d’organiser des รฉlections crรฉdibles. Bon, on nous a renvoyรฉs balader รฉvidemment. Et puis, ร  la faveur du coup d’ร‰tat de 1999 en Cรดte dโ€™Ivoire, nous avons rรฉussi ร  faire passer l’idรฉe parce que Gueรฏ Robert avait rรฉuni tous les acteurs politiques et tous les acteurs de la vie sociale pour discuter de la sortie de la crise.

 

Je remercie un homme comme Degny Seguy (ancien Prรฉsident de la Ligue ivoirienne des Droits de lโ€™Homme, Lidho, Ndlr) qui a usรฉ de son poids de professeur de Droit. Je remercie Honorรฉ Guiรฉ aussi (prรฉsident de la premiรจre commission รฉlectorale crรฉรฉe dans la transition militaire, Ndlr). Et on a portรฉ รงa et Gueรฏ a acceptรฉ. On รฉtait heureux. Et on a bien fait d’รชtre heureux. Parce que cette CEI a proclamรฉ que l’รฉlu de la Prรฉsidentielle de 2000 n’รฉtait pas le Prรฉsident en fonction, mais que l’รฉlu รฉtait son adversaire, Laurent Gbagbo. Ah ! Problรจme ! Parce que lui (Guรฉi Robert, chef de la junte, Ndlr), il avait pensรฉ comme tout le monde que, Prรฉsident sortant et militaire, il a gagnรฉ.

 

Lida est lร  ? Ah, il est lร  ! Cโ€™est lui Lida, qui s’occupait de ma sรฉcuritรฉ et, chaque soir, il m’emmenait dormir quelque part, parce qu’on ne sait jamais ! (la salle pleine ร  craquer รฉclate de rires). C’est lui que la hiรฉrarchie de l’Eglise catholique a envoyรฉ me chercher. Donc, on est allรฉ ร  la Cathรฉdrale. C’est lร  d’ailleurs que j’ai vu pour la premiรจre le Bishop Benjamin Boni. Gueรฏ รฉtait lร , j’รฉtais lร . Ils nous ont demandรฉ ce qui se passait. Gueรฏ dit qu’il a gagnรฉ. Moi, je dis que j’ai gagnรฉ. Les Evรชques ne savaient plus quoi dire.

 

Alors jโ€™ai dit : โ€˜โ€™Messeigneurs, c’est moi qui ai gagnรฉ, hein !โ€™โ€™ (Rires et applaudissement dans la salle). Gueรฏ crie : โ€˜โ€™Frรจre, tais-toi, je suis ton grand-frรจre, c’est moi qui ai gagnรฉ !โ€™โ€™. Finalement, soudain, des ministres de Gueรฏ ont fait irruption dans la salle oรน nous รฉtions. Ils ont dit que Gueรฏ est en train de raconter des histoires et que c’est Gbagbo qui a gagnรฉ. Ces propres ministres, hein ! (Rires et applaudissements dans la salle).

 

Vous voyez, l’histoire de la CEI est une histoire difficile et longue. C’est lร  que pour la premiรจre fois, devant les Evรชques et ce Pasteur, je me suis rendu compte qu’on est encore loin de la dรฉmocratie. Parce que cette รฉlection, comment quelqu’un peut se lever pour dire : โ€œc’est moi qui ai gagnรฉ. Ce n’est pas Gbagboโ€. ร‰videmment, pour dire รงa, il a annulรฉ les votes de Divo, Lakota, Gagnoa, Soubrรฉ, Issia, enfin de tout le pays bรฉtรฉ. Dano Djรฉdjรฉ รฉtait dans la commission รฉlectorale d’ailleurs. Donc finalement, la mobilisation du Peuple a fait que Gueรฏ est parti. Quand on lui a dit que les gens marchaient, ils venaient de Yopougon. Il est montรฉ dans un hรฉlicoptรจre. Quand il a vu la masse qui arrivait, il a dit au pilote : โ€œEmmรจne-moi au Togoย ยป. Le gars lui dit qu’il n’y a pas assez de carburant pour arriver au Togo. Il dit : โ€œBon, dรฉpose-moi chez Papa Nouveauย ยป. C’est comme รงa qu’on l’a emmenรฉ chez Papa Nouveau, prรจs de Grand-Lahou. Quand le pilote est revenu, il est venu me dire รงa mais je ne l’ai pas dit parce que je ne voulais pas que les militaires aillent le dรฉbusquer pour lui faire du tort. Ces amis ร  lui, franรงais avec qui il avait fait l’รฉcole de Saint-Cyr, sont arrivรฉs. C’est ร  eux que j’ai dit, oรน รฉtait Gueรฏ. Et je les ai fait accompagner par des chauffeurs et des officiers pour aller voir Gueรฏ. C’est comme รงa qu’ils ont pris Gueรฏ et ils l’ont emmenรฉ dans son village, ร  Kabakouma. Mais, la CEI a une histoire en Cรดte d’Ivoire.

 

Aujourd’hui, on veut nous faire croire ร  des blagues. Parce que ce qu’ils sont en train de dire, ce sont des blagues. Comment on peut dire que c’est difficile de revoir la liste รฉlectorale. Ce n’est pas difficile. On demande au Sous-prรฉfet de Ouragahio de donner l’ordre ร  chaque village de Ouragahio de faire la liste des majeurs en รขge de voter. Mais, dans chaque village, en une journรฉe, c’est fini รงa ! Chez Gadji Cรฉli, comme ils sont un peu tรชtus, ils vont durer un peu, un jour et demi, mais dans nos villages, on fait รงa tranquillement. Donc la CEI, vraiment il faut la changer. Je ne dis pas qu’il faut changer les hommes mais il faut changer sa conception. Un jour, j’ai vu sur une photo, des gens qui sont ร  la CEI. Je les ai regardรฉs et j’ai ri. Je dis mais, si ceux-lร  sont dans un organe qu’on appelle un organe indรฉpendant et neutre, ceux-lร  ! Moi je les connais ร  Abidjan ici. Ils ne peuvent pas รชtre neutres. Abidjan ici on se connait en long et en large. Je le dis haut et fort, il faut changer la CEI, il faut changer la structuration et il faut changer les hommes parce que dedans, il y a trop de personnes qui ont faim. Et ce n’est pas ร  une personne affamรฉe qu’on demande d’รชtre neutre, parce que vous lui donnez un morceau de pain, il est avec vous. Or qui peut vous donner un morceau de pain ? C’est lui qui est assis dans une boulangerie. Il y a trop de personnes ร  l’intรฉrieur de la CEI qui ont faim et je le dis haut et fort pour qu’ils m’entendent. Et s’ils m’entendent, ils savent de qui je parle. Eux-mรชmes, ils savent. Et ils diront : ยซย Ah, Gbagbo m’a dรฉnoncรฉ mais sans dire mon nomโ€.

 

Il faut favoriser le leadership des femmes et des jeunes. Sur ce problรจme des femmes, il y a aussi, les femmes elles-mรชmes ร  qui il faut qu’on parle. Il y a les femmes elle-mรชme et puis il y a leurs maris aussi. Il y a des femmes qui font souvent le choix. Elles disent : ยซย Si j’occupe tel poste ou tel poste, je serai souvent absente de mon domicile et รฉtant souvent absente, mon mari.ย ยปย  J’ai beaucoup d’amies femmes donc on discute. Et puis il y a des hommes qui sont jaloux de voir leurs femmes occuper certaines hautes fonctions. Quand j’รฉtais Chef d’ร‰tat, j’avais un certain nombre de femmes ministres, il y a eu des problรจmes qui ont รฉclatรฉ dans presque tous les foyers oรน la femme รฉtait ministre, sauf un ou deux. Mais รงa venait souvent de la jalousie non dite des hommes. Il y en avait un mรชme qui est venu me voir. Il dit : ยซย ร‰coute, tu as nommรฉ ma femme ministre et moi, qu’est-ce-que tu fais de moi ?ย ยป Je dis : ยซย Frรจre, est-ce-que รงa c’est palabres รงa ? Ce n’est pas digne de toiย ยป. Donc c’est รงa qui fait les complications.

 

Je m’engage aussi ร  transfรฉrer effectivement la capitale ร  Yamoussoukro. Pourquoi je dis cela ? Vous savez que Yamoussoukro n’est pas mon village, donc je n’ai pas dit que je vais mettre la capitale ร  Mama. Il faut lire les rapports. Il y a un changement climatique et depuis les cรดtes du Nigรฉria jusqu’aux cรดtes du Libรฉria et de la Sierra-Leone, l’eau de mer monte. Allez ร  Lagos, il y a aujourd’hui des villages lacustres qui sont en face de Lagos. Les gens vont ร  la maison en pirogue. Arrivรฉs, ils montent par des petits escaliers en bois jusqu’ร  dans leurs maisons. Et les rapports disent รงa. C’est pourquoi, le Nigeria lui-mรชme a transfรฉrรฉ sa capitale ร  Abuja. Regardez mรชme ici en Cรดte d’Ivoire, ร  Grand-Lahou, pour nous les bรฉtรฉs de Gagnoa, c’รฉtait Lahou notre grande ville maritime. Mais aujourd’hui, Grand-Lahou, il n’y a rien. Toutes les tombes sont envahies par l’eau, la ville de Lahou est envahie par l’eau. C’est consignรฉ dans des rapports mais les gens ne veulent pas lire. Et moi j’avais trouvรฉ les moyens de construire Yamoussoukro sans prendre un seul franc de crรฉdit. J’ai construit l’assemblรฉe nationale. Je n’ai pas pris de crรฉdit. J’ai commencรฉ ร  construire la Prรฉsidence de la Rรฉpublique, je n’ai pris aucun franc de crรฉdit. C’est seulement, l’autoroute que j’ai tirรฉ de Singrobo jusqu’ร  Yamoussoukro. C’est seulement cette autoroute pour laquelle j’ai pris des crรฉdits. Mais des crรฉdits chez les arabes. Qui ne sont pas autorisรฉs ร  demander des intรฉrรชts exorbitants sur les prรชts qu’ils accordent. On peut demander ร  quelqu’un, Patrick Achi, c’est lui qui รฉtait mon Ministre. C’est lui que j’ai envoyรฉ lร -bas. Donc on peut faire Yamoussoukro parce qu’il faut รฉchapper ร  la montรฉe des eaux. Le Brรฉsil nous a dรฉjร  devancรฉ. Ils ont quittรฉ Rio pour aller ร  Brasilia. Le Nigeria aussi. Ils ont quittรฉ Lagos pour Abuja. Nous, on attend quoi ? On attend que l’eau vienne dans les maisons des gens. Il faut lire les rapports. Dans le Parti, j’ai confiรฉ les problรจmes d’environnement au Ministre Pierre Lokrou Vincent qui est un homme trรจs compรฉtent. Il va nous sortir รงa. Il y a des choses pour lesquelles il faut aller ร  Yamoussoukro que je ne dirai pas maintenant parce que le moment n’est pas encore venu. Il y a des moments pour dire certaines choses. Voilร  !

 

Je m’engage ร  faire acheter les produits agricoles au juste prix et ร  promouvoir l’industrialisation. Vous voyez, est-ce-que ce n’est pas une misรจre qu’au Cameroun, on achรจte le Cacao ร  5000F le kilo, au Ghana ร  3000F le kilo et en Cรดte d’Ivoire, ร  1500F le kilo. Le cacao hein ! Nous sommes le premier producteur mondial. C’est pourquoi je dis qu’on cherche quelqu’un pour gouverner la Cรดte d’Ivoire. On ne cherche pas quelqu’un qui a travaillรฉ dans une banque. Parce que la vision รฉlรฉmentaire, c’est que si tu achรจtes le cacao des paysans ร  5000F le kilo en Cรดte d’Ivoire ici, tu as de l’argent qui circule dans les mains des gens et ils vont aller au marchรฉ pour acheter des choses. Et toi, tu auras les moyens de faire les taxes sur ces produits pour rรฉcupรฉrer l’argent. Mais, ils veulent tout garder en mรชme temps. En cherchant ร  garder de l’argent, on le perd. Si les gens disent encore que nous avons quelqu’un qui a travaillรฉ dans les banques, dites-leur on ne cherche pas un banquier. On cherche un homme politique pour diriger la Cรดte d’Ivoire. Dites-leur รงa. Ils vont cesser de vous embรชter.

 

Katinan a parlรฉ de lutte contre la corruption. ร‡a, moi j’ai dรฉjร  fait รงa. Un jour, j’รฉtais lร  avec quelques-uns de mes ministres devant la Prรฉsidence de la Rรฉpublique et il y a Yodรฉ et Siro qui sont venus me saluer. Je dis : ยซย Mais vous deux-lร , chantez votre chant. Vous avez un chant, chantez-leโ€. Ah, ils รฉtaient gรชnรฉs. Ils disent : ยซย Prรฉsident, quel chant ?ย ยป Je dis : ยซย Mais vous ne connaissez pas votre chant ? Vous dites que si tu nommes quelqu’un qui vole, c’est que toi-mรชme tu es voleurย ยป. Yodรฉ se grattait la tรชte et il dit : ยซย Oui Prรฉsident, on a chantรฉ รงaย ยป. J’ai dit aux ministres : ยซย C’est de vous qu’ils parlent. Et ร  cause de vous, ils parlent de moi aussi. Ils disent que si je nomme quelqu’un qui est voleur, c’est que moi-mรชme je suis voleur. Ce n’est pas รงa ?ย ยป. On a arrรชtรฉ les gens qu’il fallait arrรชter, mรชme nos amis. Parce qu’on a รฉtรฉ convaincus qu’ils ont volรฉ. Mais ร  part mon gouvernement depuis l’indรฉpendance, quel Chef d’ร‰tat en Cรดte d’Ivoire, on a vu arrรชter ses proches voleurs ? Qui ? Qui ? Les รฉlections qui arrivent, voter pour quelqu’un qui met sa parole en corrรฉlation avec ses actions. C’est tout.

 

Je vois des journalistes ici. Rรฉtablir la libertรฉ de la presse et assurer la viabilitรฉ des mรฉdias. Qu’est-ce-que je vais dire sur รงa ? Rien ! Assurer la libertรฉ de la presse. Moi j’รฉtais prรฉsident, je nommais des gens qui รฉtaient PDCI dans la presse. Mais qu’est-ce quโ€™il va me dire qui va me faire mal ? Rien. Si je vois qu’il est compรฉtent, je le nomme. Maintenant s’il me montre qu’il n’est pas compรฉtent, je l’enlรจve. Donc chers amis, voilร  ce que je voulais vous dire.

 

C’est pourquoi, depuis 2000, je vous dis, donnez-moi le Pouvoir pour que je vous le rende. Donnez-moi le Pouvoir pour que je vous le rende. Les retombรฉes du Pouvoir, ce n’est pas moi que รงa regarde, c’est vous que รงa intรฉresse. Je ne vais pas dire d’autres choses mais donnez-moi le Pouvoir en 2025 et je vous le rendrai ! Il faut que notre pays soit ร  la pointe d’une diplomatie qui rende l’Afrique effectivement indรฉpendante. Nous avons des problรจmes comme l’est du Congo. C’est la galรจre lร -bas. Il y a des morts tous les jours. Nous avons des problรจmes comme le Sahara occidental qui est un problรจme infini entre l’Algรฉrie et le Maroc. Nous avons des problรจmes comme l’AES, le Niger, le Mali et le Burkina Faso ont crรฉรฉ l’AES. Ils vont bientรดt crรฉer leur monnaie. Alors nous avons tout รงa, et l’Afrique ne fait rien. Il nous faut une diplomatie qui bouscule l’Union africaine, toutes les organisations africaines, pour que sur ce terrain-lร , l’Afrique s’en sorte au lieu de se battre tous les jours. Je m’engage ร  le faire.

 

Donnez-moi le Pouvoir et je vous le rendrai, parce que quand on est ร  cet รขge-ci, Assoa Adou, vous l’a dit, on n’a passรฉ toute notre vie ร  lutter. Quand on arrive ร  cet รขge-ci, c’est pour conclure. Ce n’est pas pour chercher un salaire. Nous avons dรฉpassรฉ le stade des salaires importants. J’ai dรฉpassรฉ รงa. On vit bien. On a de quoi vivre. Il faut avoir un idรฉal. Il faut avoir un idรฉal pour lequel on se bat. Il faut avoir un idรฉal pour lequel on continue de se battre. Je vous le dis, les amis, si vous me donnez le Pouvoir, c’est vous qui l’aurez. Que Dieu bรฉnisse la Cรดte d’Ivoire !

 

๐—ฆ๐—˜๐—ฅ๐—ฉ๐—œ๐—–๐—˜ ๐—–๐—ข๐— ๐— ๐—จ๐—ก๐—œ๐—–๐—”๐—ง๐—œ๐—ข๐—ก ๐—ฃ๐—ฃ๐—”-๐—–๐—œ

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiรฉe.

15 − 13 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com