Transparence dans les Industrie extractive(ITIE) en Côte d’Ivoire : Le conseil national de l’ITIE initie un atelier de renforcement de capacité à Bassam

0 266

Des représentants des différents ministères,  de la société civile,  de la société extractive, des trois collèges qui composent le groupe multipartite de Côte d’Ivoire sont  depuis le 22 mars 2021 à Grand Bassam  à  un  atelier initié par le conseil national de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) jusqu’à ce  samedi 27 mars 2021. Cet atelier de renforcement de capacités des parties prenantes et de l’ élaboration du projet de  plan de travail 2021 sur l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE)  vise à appliquer la Norme ITIE qui, depuis 2003 a connu plusieurs aménagements successifs. La Norme ITIE 2019 est la  dernière version qui contient d’importantes modifications et orientations. . ITIE  est une Norme mondiale qui fait la promotion de la transparence des revenus et de l’obligation de redévabilité dans les secteurs pétroliers, gaziers et miniers. Elle est dotée d’une méthodologie qui permet de divulguer et rapprocher les paiements effectués par les entreprises et les revenus perçus par les gouvernements dans les pays mettant en œuvre l’Initiative.  « La mise en œuvre de l’initiative consiste à appliquer la norme ITIE  qui, depuis 2003  a connu plusieurs aménagements successifs pour aboutir à la Norme ITIE 2019, la dernière version en date, contient d’importantes modifications  et orientalisons. Aussi, faut-il le souligner qu’en 2019, le conseil national d’ITIE a connu un renouvellement de ses membres à plus de 70%. Ainsi, en vue de permettre aux nouveaux membres de s’approprier la  norme ITIE 2019 et de jouer pleinement leur rôle dans la perspective de la prochaine validation de la Côte d’Ivoire prévue en 2022, le renforcement des capacités des membres du CN-ITIE sur la norme 2019 s’impose », a indiqué le président du conseil national de l’initiative pour la transparence de l’industrie extractive, Mimba  Antoine. Avant d’ajouter que le renforcement des capacités de l’ensemble des parties prenantes est aussi nécessaire afin de favoriser une mise en œuvre efficace et une mise à disposition d’informations pertinentes dans la dynamique de susciter d’une part, le débat public conformément à l’exigence 7 et d’autre part, d’éclairer les choix politiques et de générer des reformes, au cœur  d’ITIE. En effet la norme ITIE 2019 contient 7 exigences et plusieurs sous exigences qui visent des aspects importants tels que les déclarations relatives à la propriété réelle, à la publication des contrats, à l’artisanat minier. Le président Mimba Antoine a souhaité des échanges francs sur les rapports de recommandations et les rapports de conciliations entre les participants de l’atelier en vue d’élaborer un plan de suivi et de mise œuvre des mesures correctives et d’établir un projet de plan de travail efficace afin de la validation prochaine de la Côte d’Ivoire.

 

Renaud Djatchi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 × quatre =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com