Journée mondiale de la lutte contre le travail des enfants : Fairtrade Africa sensibilise à Man (côte d’ivoire)

0 512

Ce VENDREDI 28 juin 2024, à l’initiative de Fairtrade Africa, a eu lieu la commémoration de la journée mondiale de la lutte contre le travail des enfants. Comme partout ailleurs dans le monde, en Côte d’Ivoire, la région des montagnes n’a pas manqué l’événement. C’est en grande pompe que la ville de Man a marqué cette journée. Précisément dans le village de Yapleu, comme pour dire que l’on doit accorder la priorité aux enfants en leur assurant une protection et un bien-être où qu’ils se trouvent. Personne n’a voulu se faire conter l’événement. Tous étaient présents. C’est dans une liesse populaire que les populations de Man ont accueilli cette journée avec en ligne de mire YEYASSO, une société coopérative certifiée commerce équitable située dans cette localité et qui fait la fierté de ce label par ses actions sur le terrain. Des coopératives sœurs sont venues apporter leur caution à l’organisation de cet événement majeur. Ce sont SINGA, SOCAMEA et MONT Bian, toutes de la localité et certifiées commerce équitable autour d’une thématique majeure : RESPECTONS NOS ENGAGEMENTS : Mettons fin au travail des enfants. C’est autour de ce thème qu’ont porté toutes les interventions. L’évènement a débuté par une mise en scène des enfants sur l’importance de l’école, comme moyen d’intégration sociale. A cet effet, des kits scolaires ont été distribués en vue de récompenser les élèves qui se sont distingués par la qualité de leur travail au cours de l’année scolaire. Ainsi, les 24 meilleurs élèves des quatre écoles primaires de Yapleu ont été primés. La journée a été aussi marquée par l’intervention de plusieurs partenaires, entre autres, le Comité National de Surveillance des Actions de Lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des enfants ( CNS) dirigé par la première dame de Côte d’Ivoire pour son engagement en faveur de la lutte contre ce fléau. L’on a aussi enregistré la présence du conseil du café cacao dont la mission est la régulation de cette filière avec pour ambition de produire du cacao sans travail des enfants. Même son de cloche pour le ministère de la femme, de la famille et de l’enfant ainsi que celui de l’agriculture. Pour le ministère de la femme, de la famille et de l’enfant, la lutte contre le travail des enfants est un devoir qui incombe à chacun, car cela engendre des conséquences dramatiques, pose une réelle menace physique, intellectuelle et morale des enfants et compromet la durabilité de la chaine d’approvisionnement de nos matières premières. Il sera suivi par le Sous-préfet de la localité qui insistera sur le respect des engagements envers la lutte contre le travail des enfants.

Horizontal custom

Quand le représentant de Fairtrade Africa, Dimirtri Gnamien, chef d’équipe prend la parole, c’est pour remercier les organisateurs de cette rencontre que sont les vaillants producteurs appuyés par Fairtrade. Il les a remerciés pour avoir bȃti ou réhabilité des écoles, construit des cantines scolaires, non sans aborder les actions de Fairtrade pour lutter contre ce mal qui est une violation flagrante des droits de l’enfant et partant des droits de l’homme. Enfin, le chef du village de Yapleu dira en substance que le thème du jour est plus qu’évocateur tant il est un questionnement de notre part quant à notre engagement à combattre ou à redoubler d’effort. C‘est sur une note d’espoir que se referme la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants célébrée cette année à Man à l’initiative de Fairtrade. Il faut noter que l’édition précédente avait eu lieu à Soubre. Cette édition a vu la participation de plus de 240 enfants. Rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine pour une autre ville cacaoyère.

Nelly De St Domingue, Journaliste indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

13 + 20 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com