De retour en Côte d’Ivoire Stephane Kipré : « Le président Laurent Gbagbo ne vient pas en Côte d’Ivoire pour parler du passé »

0 120

Le président de l’Union des nouvelles générations de Côte d’Ivoire, Stéphane Kipre est rentré  ce vendredi 28 mai 2021 à Abidjan après 10 ans d’exil suite à la crise postélectorale de 2010 en Côte d’Ivoire. La salle de conférence de l’hôtel Gestone de la Riviera à Abidjan qui a servi de cadre pour accueillir le patron de l’Ung s’est avérée exigüe vu la mobilisation des militants et sympathisants de son parti. « C’est  avec beaucoup d’émotion que je suis parmi vous », a lancé le président de l’Ung au milieu de ses militants qu’il retrouve après 10ans en France.  Avant de rendre gloire à Dieu de lui permettre d’être en vie malgré toutes les difficultés bravées. Parce que pour lui, il  n’était pas mieux à tous ceux qui sont tombés dans cette crise. Dans sa démarche, Stéphane Kipré a remercié les autorités ivoiriennes pour avoir construit des infrastructures en Côte d’Ivoire mais aussi pour  avoir engagé le pays sur  la voie de la réconciliation. Mais tout cela suffit-il si l’Ivoirien ne trouve pas  du travail, la vie est chère en Côte d’Ivoire  et que le délestage est devenu un quotidien pour les Ivoiriens. La réponse pour l’enfant de Gueya (son village  natal à Daloa) est non. « Nous ne pouvons pas bâtir notre peuple sur la haine et la force. Mais il faut qu’on puisse reconnaitre que chacun a eu sa part et nous devons passer à autre chose. Maintenant mettons de côté notre volonté politique, nos divisions politiques et essayons de mettre en priorité ce qui  unit notre peuple. Et c’est ce genre d’esprit que moi je veux. L’état d’esprit qui fait que l’ivoirien ne soupçonne son frère. Celui pour qui je me suis battu, mon référant politique, le président Laurent Gbagbo  m’a éduqué une chose : Si je suis en prison c’est pour la Côte d’Ivoire, ne pas partager la haine, la revanche appartient à Dieu , je me bats pour vous les jeunes et enfin il m’a dit que chacun doit faire sa part », a expliqué Stephane Kipré à son auditoire très ému de le revoir. En résumé il a indiqué que le Président Gbagbo ne revient pas en Côte d’Ivoire pour parler du passé mais pour apporter sa contribution à la  réconciliation nationale. Une étape que les Ivoiriens doivent régler  pour  vite passer  au chapitre du développement du pays. Car il y a trop à faire pour que les Ivoiriens vivent mieux.     Eric Nandjui délégué général de l’Ung  de France qui  avait hébergé Stephane Kipré  chez lui lorsqu’il est venu en France en tant que refugié, était de la délégation pour, dit-il remettre aux militants de son parti leur président.  Le chef du village  Dodo Guhe Marcel de Gueya à Daloa et une forte délégation dudit village  n’ont  pas voulu se faire raconter ce moment historique. Au nom de la jeunesse de l’Ung, Alain Durand Zagol a affirmé que la jeunesse se tient à la disposition de son président pour mener le combat. « Nous avons connu des pires humiliations parce que nous étions disloqués, mais nous sommes restés déterminés. La jeunesse du Parti me charge de te dire qu’elle est à ton entière disposition pour mener le combat », a déclaré Alain Durand Zagol, président de la jeunesse de l’Ung.

Renaud Djatchi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

treize + 17 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com