Championnat de boxe arabe en Russie : L’équipe ivoirienne respire la rage de vaincre

0 139

En prélude au championnat de boxe arabe prévu à Moscou en  Russie du 21 avril au 1er mai 2021,  l’équipe ivoirienne de cette discipline  se prépare à cette compétition internationale. En tout cas les poulains de coach Coppola David sont en concentration dans un espace d’entrainement de la capitale économique ivoirienne, Abidjan. Avec comme seul leitmotiv vaincre lors de ce championnat. « Nous avons les moyens à notre disposition pour donner le meilleur de nous et  réussir la compétition. Car un combattant se détermine  par sa rage de vaincre et  son courage », soutient le vice-champion MMA et champion de Open Karaté qui participe à cette compétition.  En effet lors des entrainements les  athlètes suivent les consignes du coach qui ne néglige aucune étape de la formation. L’endurance, les frappes, le physique, les stratégies, la pédagogie et les techniques en avant  sont passées au peigne fin par Coppola David avec la rigueur inhérente  à ce  sport. En outre indique le coach, la résistance et la défense puis la condition physique seront mise au deuxième plan. «  Je remercie tous les dirigeants qui portent ce projet notamment le président Russe qui permettent ainsi nos athlètes de réaliser un rêve celui de démontrer nos talents dans ce pays extraordinaire »,  souligne Coach Coppola David.  Il faut ajouter que l’équipe ivoirienne de la boxe arabe comprend trois boxeurs dont une femme qui vont représenter la Côte d’Ivoire à cette première édition du championnat international de boxe arabe. La Boxe Arabe est un sport de combat de percussion où l’intention des deux adversaires munis de gants et éventuellement de protections tibiales, est de porter des coups avec les poings, les pieds et genou doivent être portés avec vitesse et précision. Les coups sont autorisés à l’avant et sur le côté de la tête, l’avant et le coté du corps, sur les faces interne et externe de la cuisse, le balayage est également autorisé. C’est un sport percutant et efficace. La singularité de ce sport est qu’il est traditionnel. « Ce n’est pas comme le full contact par exemple créé par des Américains Joe Lewis,  Bill Wallace et Jeff Smith  qui s’ennuyaient dans les combats de Karaké. C’est un sport qui relève du patrimoine culturel thaïlandaise. Cela dit la boxe arabe nait du patrimoine culture des pays arabes », soutient Ella Bella Eric Richard , président de la Fédération arabe de boxe(Faba).

Renaud Djatchi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − 12 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com