Zouan-Hounien/Premier jour des inscriptions à la Maternelle et au CP1 : la population donne les raisons du manque d’engouement

0 577

 

Une nouvelle année scolaire pointe à l’horizon.

Pour le recrutement des enfants au Cours préparatoire première année (CP1) et à la Maternelle, comptant pour l’année scolaire  2021-2022, les parents d’élèves se font désirer. En effet, à Zouan-Hounien, chef-lieu de département, dans l’extrême ouest de la Côte d’Ivoire, alors que, dès 7 heures 30 minutes, les chefs des établissements scolaires concernés, ont ouvert les portes des bureaux, les parents des enfants en âge d’aller à l’école traînent les pas.

Dans certaines concessions visitées, des familles continuent de penser que  » l’école est chère », raison du peu d’engouement. Et pourtant, le gouvernement n’a de cesse d’insister sur la gratuité de l’inscription au CP1 et au préscolaire. Des personnes interrogées en ville disent ne pas être au courant de la date de début des inscriptions prévue ce jeudi, 2 Septembre 2021. Pendant ce temps, les directeurs des écoles primaires et maternelles publiques de  » la ville minière « , attendent, chacun à son poste. Tous espèrent que les parents des futurs écoliers finiront par se décider. Mais quand ?  »

C’est une habitude à Zouan-Hounien, de venir, après expiration de la date de l’enrôlement et au moment du démarrage effectif des cours, solliciter l’enregistrement de son enfant », se désole un responsable d’un établissement primaire. Selon cet enseignant, le non respect de la période dédiée aux inscriptions chamboule les activités pédagogiques. Car, se justifie-t-il, pendant que l’on se consacre aux études proprement dites, c’est en ce moment que les retardataires se présentent. Ce qui a pour corollaire l’empiètement sur le volume horaire de l’enseignement. Assurément, du groupe scolaire Glileu à celui de Champagnole, le constat est le même.

Les cours d’école sont vides de monde. Pareil aux groupes scolaires Béa et Topeuville. A l’Epp Brunoville, à part deux élèves de la maternelle admis au CP1, qui ont fait leur inscription, aucun enfant de six ans ne s’est présenté. Du moins pour cette première journée de recrutement, témoigne le directeur dudit centre scolaire primaire.

 

Kpess Kasa Kibaru

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-neuf − six =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com