Trafic et Traite des Migrants vers l’Europe : Ces chiffres glaçants !

0 489

La méditerranée est devenue le cimetière de jeunes, femmes, enfants et adultes d’Afrique et d’Asie. Fuyant les guerres ou la misère, ils veulent coûte que coûte rejoindre l’Europe, perçue comme l’Eldorado. Sur la route ou au bout, le piège du trafic humain et la traite de personnes se referme sur eux.   

C’est un secret pour personne. Le flot des migrants vers l’Europe, via l’Italie, a considérablement tari. Essentiellement à cause du « Décret Salvini » du 4 novembre 2018. Du nom de  l’ancien ministre de l’Intérieur de l’Italie. Porte d’entrée de l’Europe, le pays qui ne veut plus être le seul à gérer le déferlement de migrants sur ses côtes, non seulement fait des difficultés à accueillir les bateaux de migrants secourus en mer, mais surtout a pris des décisions administratives. Ainsi, par Décret, le pays a procédé àl’abrogation du permis de séjour pour des raisons humanitaires, ainsi que d’autres types de permis de séjour temporaires, en dehors de la procédure d’asile. Il a également procédé à des modifications concernant l’accueil, l’enregistrement à l’état civil et l’enregistrement auprès du service national de santé pour les titulaires de certains types de permis de séjour. Comme on le voit, les conditions draconiennes de séjour en Italie pour les migrants a dû doucher l’ardeur de bon nombre de candidats à la migration irrégulière. N’empêche, les plus téméraires continuent d’affronter la mort pour l’eldorado. Le 25 juillet 2019, le naufrage de leur embarcation a couté la vie à 110 migrants. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), quelque 145 personnes ont été secourues, tandis que 110 restent portées disparues au large de la Libye, pays plongé depuis 2011 dans le chaos avec des luttes de pouvoir et des milices qui font la loi. De son côté, la marine libyenne évoque 134 rescapés et 115 disparus. L’ONG Médecins sans Frontières (MSF) en Libye estime pour sa part que près de 400 personnes se trouvaient à bord du bateau.

Cimetière marin

Un décompte macabre qui semble avoir  pris racine dans la méditerranée. En effet, selon les chiffres de l’OIM, l’on a enregistré 3600 morts en 2015, 5000 morts en 2016, 3116 morts en 2017 et 2217 morts en 2018. Ce chiffre s’établirait autour de quelque 17000 morts depuis 2014.

Trafic des migrants et traite de personnes

Selon Europol, 90% des migrants arrivés en Europe à partir de 2015, se sont retrouvés dans des conditions d’exploitation grave, parfois déjà pendant le voyage et à leur destination finale.

En Europe, le trafic de personnes en provenance du moyen Orient et de l’Afrique a rendu au crime organisé environ 6 milliards d’euro uniquement en 2015.Par ailleurs,l’activité illégale la plus lucrative d’Europe est le trafic d’êtres humains selon l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). L’agence estime que les groupes criminels tirent plus de 2,5 milliards de dollars de bénéfices par an en organisant le travail forcé et l’exploitation sexuelle d’êtres humains.

Certes, la vente aux enchères de migrants en Libye, filmée par des journalistes de CNN, chaine de télé américaine, en novembre 2017, a choqué le monde entier. Cependant, ce qui se passe en Europe, en termes d’exploitation dont sont victimes les migrants, doit être dénoncé avec force et avec la même vigueur d’indignation. Déclaration universelle des Droits de l’Homme oblige.

Tche Bi Tché

tbt552@yahoo.fr

Lien chic : Generating...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

trois + 12 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com