Taekwondo/Prétendue Election de Jean-Marc Yacé A La Tête De La FITKD : Me Bamba Cheick Daniel sous les feux des critiques

0 237

Après la parodie de l’AG élective ayant porté le Maire de Cocody Me Jean-Marc Yacé, à la tête du Taekwondo ivoirien, Me Bamba Cheick Daniel s’est vu voué aux gémonies par tous les Taekwondo Ins pour son attitude, jugée révoltante et décriante.

L’ancien Ministre de l’Administration Territoriale de Côte d’Ivoire en 1999, Me Bamba Cheick Daniel (Ceinture noire, 6ème Dan Kukkiwon bien avant son pseudo-passage international de Grades du Jeudi 28 Octobre 2021 à Abidjan), défie la Justice ivoirienne dont SEM. Alassane Ouattara, le Chef de l’Etat, en est le Chef suprême de la Magistrature.                                                                                                                 En se lançant dans l’arène du Centre Sportif et Culturel ivoiro-coréen Alassane Ouattara d’Abidjan-Adjamé 220 Logements, à travers la tenue effective de son Assemblée Générale Ordinaire élective, le Samedi 30 Octobre 2021, le Préfet hors-Grade de la République de Côte d’Ivoire, Me Bamba Cheick Daniel (le président sortant de la FITKD, l’Organe fédéral de tutelle au niveau du Taekwondo ivoirien), a refusé de s’aligner sur la décision de la Justice ivoirienne, celle d’annuler ladite AG élective et de la reporter. Défiant au passage l’Autorité de l’Etat de Côte d’Ivoire, incarnée par son Chef de l’Exécutif qu’est SEM. Alassane Ouattara.

Pourtant c’est du N°1 actuel de la Magistrature suprême qu’est venu le salut de l’ex-président de la FITKD Me Bamba Cheick Daniel. ‘‘Malmené’’ dans les ‘‘eaux’’ par une longue crise, ayant pris ses racines à la suite d’une AG élective officiellement illégitime en Décembre 2017, mais ‘‘légitimée’’ par les patrons de Ligues pour sa 3ème mandature de 4 ans contre le gré des Taekwondo Ins ivoiriens, le Préfet hors-Grade de Côte d’Ivoire, a été sauvé par une décision venue du Palais présidentiel; lui ordonnant de demeurer à la tête du Taekwondo ivoirien jusqu’à la fin des Jeux Olympiques 2021 au Japon. Et ce, après que l’ex-N°1 de la FITKD, s’est arc-bouté au fauteuil présidentiel fédéral, au-delà de la fin officielle depuis le 21 Avril 2021 de son 3ème mandat, fort décrié.                                                     Durant donc ses 6 mois de sursis, les actions de Me Bamba Cheick Daniel n’allaient pas dans le sens de la paix, de la cohésion et de la réconciliation au sein de la grande famille du Taekwondo en Côte d’Ivoire. En dépit de tels comportements décriant de Me Bamba Cheick Daniel, l’ensemble des Taekwondo Ins ivoiriens, se sont efforcés à respecter scrupuleusement la décision formelle du Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire, SEM. Alassane Ouattara de le laisser à la tête du Taekwondo ivoirien jusqu’à la fin des Olympiades nippons de 2021 à Tokyo.                                                                                              La suite, tous l’ont connue et l’ont amèrement vécue. Par ses forfaitures mises à nu, l’ex-Ministre de l’Etat de Côte d’Ivoire et mentor du Maire de Cocody Me Jean-Marc Yacé, s’est attelé à le faire élire contre vents et marées, à la tête de la FITKD. La parodie s’est mise en marche. Et ce, après avoir affirmé haut et fort que son héritage est légué à son poulain qui est Me Jean-Marc Yacé.

Vers l’annulation de l’élection de Me Jean-Marc Yacé…

Les 251 Clubs statutaires de la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FITKD) dont  157 d’entre eux, auraient élu le Maire de Cocody Me Jean-Marc Yacé, savent pertinemment que ça a été une véritable parodie d’élection à la date du Samedi 30 Octobre 2021. La preuve majeure, c’est le report signifié à une date ultérieure sur une Ordonnance de la Justice ivoirienne depuis le Vendredi 29 Octobre 2021. Que nenni ! L’ex-Chairman décrié de la FITKD, Me Bamba Cheick Daniel, s’est entêté à défier et le Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire et sa Justice. En ne respectant guère la décision des Prud’hommes ivoiriens et surtout celle de l’illustre hôte du Palais Présidentiel d’Abidjan-Plateau, l’ex-Ministre Me Bamba Cheick Daniel et le Ministre des Sports (son soutien), représenté à ladite parodie d’élection de la FITKD, ont carrément violé ladite décision de la Justice ivoirienne. Qui est celle de renvoyer l’AG élective à une date ultérieure à cause des irrégularités constatées et prouvées çà et là.                                Une telle attitude révoltante et décriant du Comité directeur fédéral, avec à sa tête Me Bamba Cheick Daniel, démontre aisément du sempiternel problème relatif au non-respect de la loi, des statuts et du règlement intérieur et évidemment d’autres décisions de la Justice ivoirienne par ces mêmes Autorités étatiques. A partir de tels constats qui révoltent plus d’un Ivoirien lambda, l’on se demande si la FITKD et le Ministère des Sports de Côte d’Ivoire, sont-ils au-dessus de la loi ? En outre-passant les décisions de la Justice de leur propre pays pour lequel ils sont devenus des Commis d’Etat, le Préfet hors-Grade Me Bamba Cheick Daniel (actuel DG de l’Agence du Foncier Rural, AFOR) et le Ministre Danho Paulin Claude (actuel Député-Maire RHDP au pouvoir, de la Commune abidjanaise d’Attécoubé), peuvent-ils sortis indemnes de leur ‘‘rébellion’’ contre la plus Haute Autorité de l’Etat en Côte d’Ivoire et son Chef suprême de la Magistrature ? Wait and see…

JC ADOPO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

douze − huit =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com