Taekwondo : Après la performance des Ivoiriens à ‘‘Dakar 2021’’ : Me Adama Chérif (Coach Olympique ivoirien) : «Mission accomplie pour nous !»

0 337

Grâce aux performances réalisées par ses Combattants lors des Championnats d’Afrique au Sénégal, le Taekwondo ivoirien a su préserver son statut de N°1 africain. Témoin privilégié de ce bel accomplissement en terre dakaroise, le coach olympique Me Adama Chéri (Ceinture noire, 6ème Dan Kukkiwon et Instructeur international WT), a raconté l’odyssée de ses poulains. Tour d’horizon…

La Préparation des Taekwondo Ins ivoiriens                                                                                                               ‘‘Il faut savoir que c’est depuis Janvier 2021 que nous avons été mobilisés par le Comité directeur de la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FITKD) avec à sa tête le Ministre Me Bamba Cheick Daniel (Ceinture noire, 6ème Dan Kukkiwon et Instructeur International). Parce qu’il était impératif de démontrer aux yeux de tout le Monde entier que l’excellent challenge réalisé aux JO 2016 à Rio au Brésil, ponctué de deux médailles olympiques, n’a pas été un fait du hasard. Dieu merci, nos Combattants continuent de prouver le contraire en accomplissant des prouesses à chaque compétition d’envergure à travers la Planète. C’est donc dans cette optique que nous nous sommes préparés pour aller à la conquête des Championnats d’Afrique de Taekwondo à Dakar au Sénégal. Avec les positions très respectables de Cissé Cheick Sallah Junior et de Gbagbi Ruth dans les Rankings mondiaux relatives à leurs performances acquises aux 4 coins de la terre, nous nous sommes mis à la tâche pour aboutir au grand saut olympique en passant par cette compétition africaine à Dakar. Dans cette longue préparation, il y a eu deux phases. La 1ère, ce fut l’Open international d’Espagne où Cissé Cheick et Gbagbi Ruth, ont ramené l’Or à la maison. La 2ème, ce furent les Championnats d’Afrique au cours desquels nos ténors sont montés sur le podium final. Ça a été une très belle satisfaction pour nous, les deux coaches. Parce que c’était impératif que ceux-ci fassent corps avec le podium final’’.

Le Voyage                                                                                                                                                                ‘‘Ecoutez, nous avons décollé d’Abidjan dès le Mardi 08 Juin à 11h pour rallier la ville de Dakar à 14h30. Il est bon de rappeler que le SG de la FITKD Me Anzoumana Siaka (Ceinture noire, 5ème Dan Kukkiwon et Instructeur international WT), fut envoyé au Sénégal en éclaireur. Ça nous a été très bénéfique dans la mesure où nous avons été bien logés grâce à son beau travail accompli antérieurement. Le voyage s’est bien passé. Pour preuves, nous étions bien logés dans la coquette ville de Sali, située à 80 km de Dakar. Nous ne pouvions que remercier vivement nos Dirigeants fédéraux qui n’ont aucunement lésiné sur les grands moyens de nous mettre dans les conditions idoines. Afin de briller lors de ces compétitions continentales au Sénégal. Mais, auparavant, ils nous ont permis d’effectuer une longue mise au vert à l’intérieur du pays ; précisément dans la ville montagneuse de Man. Dans cette Région en haute altitude, nos liens étaient plus soudés à travers la cohésion du groupe ; donc ce qui a favorisé un bel état d’esprit général. Logiquement, ça nous a permis de mieux préparer nos athlètes sur les plans physique comme mental. En gros, ce fut six jours de préparations intensives en externe sur le Mont Tonkpi et puis cinq autres jours en interne. C’est-à-dire en salle. Le tout avec des méthodes basées en ateliers’’.

La Compétition                                                                                                                                                                  ‘‘En toute logique, notre 1er objectif était de mieux rechercher la cohésion au niveau de nos Tireurs. Avec un bel état d’esprit, nous sommes allés à Dakar encore plus forts et encore plus solidaires. Plus qu’unis, nous étions sûrs de voir nos Combattants réaliser des exploits surtout tous nos ténors. ‘‘Dakar 2021’’, a été un gros défi aussi bien pour Cissé Cheick Sallah et Gbagbi Ruth que pour nous les Entraîneurs nationaux. Dieu merci tous les deux athlètes ont respecté leurs engagements. Gbagbi Ruth a glané son 5ème titre africain d’affilée et pareil avec Cissé Cheick Sallah qui a lui aussi remporté son 3ème titre continental successif. Ça nous a honorés, Me Jérôme Essapa et moi-même. Leurs performances ont boosté Traoré Aminata Charlène qui s’est aussi bien distinguée en gagnant son 1er  titre de championne d’Afrique dans sa catégorie de poids. Quant à Gbané Seydou, Dieu en a décidé autrement. Il s’est contenté de la médaille de Bronze, synonyme de 3ème place africaine à Dakar. Ce qui nous motive à continuer de travailler d’arrache-pied avec tous nos 4 qualifiés pour les JO 2021 au Japon. Nous allons nous y atteler pour atteindre nos objectifs clés à ‘‘Tokyo 2021’’. Au sortir de ‘‘Dakar 2021’’, sur les 14 Combattants, nous avons obtenu 11 médailles. C’est un bilan satisfaisant parce que nous avons senti un réel bel esprit de groupe à travers une belle cohésion. Sachons que hormis les ténors et anciens, il y avait aussi et surtout des ‘‘nouveaux’’ à ces rendez-vous africains de ‘‘Dakar 2021’’.

Le Bilan global                                                                                                                                                            ‘‘C’est un bilan positif certes, mais ça a été un test grandeur nature pour nous tous. Donc nous devons continuer de persévérer dans le travail afin d’être fins prêts pour les JO 2021 au Japon. Où la Côte d’Ivoire sur invitation, va prendre part au 1er Tournoi Mixte par équipe à ces Olympiades. Ce qui est une belle reconnaissance planétaire pour le Taekwondo ivoirien pour le travail accompli par l’équipe fédérale toute entière. Elle qui a permis à tous nos Combattants de mieux se valoriser aux 4 coins de la terre entière par des titres et autres médailles très respectables. C’est donc à saluer. Parce qu’à Dakar, mission accomplie pour nous’’.

Le retour sur Abidjan                                                                                                                                                 ‘‘Nous avons quitté Dakar le 7 Juin 2021 à 16h pour rallier la ville d’Abidjan à 18h. La délégation ivoirienne comprenait le président de la FITKD le Ministre Me Bamba Cheick Daniel, son SG Me Anzoumana Siaka et bien d’autres membres du Comité directeur fédéral. Dans l’avion du retour, il y avait une bonne ambiance. Mais, à l’évidence, il faut reconnaître que nous étions tous fatigués. N’oublions pas que nous ressortions de deux jours intenses à Sali, au Sénégal. Où nous étions sur pieds de 6h à 23h chaque jour.’’

La Conclusion                                                                                                                                                                      ‘‘Au regard de notre séjour dakarois, nous sommes fiers et satisfaits de la mission réalisée dans la mesure où ce sont 11 médailles glanées au total sur les 14 Tireurs ivoiriens qui y ont pris part. A notre arrivée en terre ivoirienne à Abidjan, nous avons été bien accueillis par une marée humaine et nous étions tous très heureux. Pour cela, nous ne pouvions que remercier toutes ces personnes-là sans pour autant oublier nos objectifs principaux lors des Jeux Olympiques 2021 au Japon. Ce sera le début de la grande marche des Taekwondo Ins ivoiriens sur la vile de Tokyo’’.

Propos recueillis par JC ADOPO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

11 − sept =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com