Taekwondo : 1er Tournoi Mixte par Equipe aux JO 2021 au Japon : La belle percée de la Côte d’Ivoire !

0 276

Le Comité international Olympique (CIO), en accord avec la World Taekwondo (la WT ou la Fédération mondiale), a décidé de lancer son Tournoi Mixte par équipe, le dernier-né des compétitions olympiques. Qui sera en phase d’expérimentation lors des Jeux Olympiques 2021 au Japon.

La 1ère édition du Tournoi Mixte par équipe qui va être inauguré au cours des Jeux Olympiques de 2021 à Tokyo, au Japon, se fera avec la Côte d’Ivoire. Une présence fort significative symbolisant la belle percée du Taekwondo ivoirien à l’échelle planétaire. «La Côte d’Ivoire est encore chez les Grands au niveau mondial !», peut-on aisément déduire suite à la présence de la Côte d’Ivoire aux côtés du Japon, de l’Iran, de la Chine et de la Russie. Un quinté magique ‘‘élu’’ par la Fédération mondiale de Taekwondo rebaptisée la World Taekwondo (WT). Ceci, pour inaugurer son Tournoi Mixte par équipe de 4 Combattants lors des Olympiades nippons à Tokyo, du 23 Juillet au 08 Août 2021. Après donc son admission parmi les cinq Nations les plus méritantes, à prendre part à ladite phase d’expérimentation de la dernière-née des compétitions olympiennes, la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FITKD), avec à sa tête le Ministre Me Bamba Cheick Daniel (Ceinture noire, 6ème Dan Kukkiwon et Instructeur International WT), se voit plus que honorée par l’Instance mondiale suprême.

Une autre marque de reconnaissance du Taekwondo ivoirien qui est devenue une vraie référence mondiale voire un label international, après le doublé historique réalisé aux JO 2016 à Rio au Brésil. Le tout sous l’impulsion de son charismatique Chairman : le Ministre Me Bamba Cheick Daniel himself. Pour cette grande première historique, née de la volonté farouche de la WT, d’élargir son éventail de compétitions d’envergure aux Olympiades de l’ère moderne, ils sont 5 Nations, issues des 4 coins de la Terre à y être invitées.                                                                                Ainsi, les quatre pionniers ivoiriens à prendre part à ce plateau historique et de rêve, sont Kassi Anicet et Aaron Kobénan soutenus par Bathily Astan et Koumba Nanah-Hélène. Tous des ‘‘cracks’’ ivoiriens de ‘‘l’Art du pied et du poing’’. Ils font aisément partie de tous ces Combattants ivoiriens ayant contribué à l’essor remarquable de ladite discipline sportive d’origine sud-coréenne, implantée en Côte d’Ivoire dans les années 70 par le Sud-Coréen le Grand Me Kim Young-Tae : l’actuel président de la prestigieuse académie mondiale de la WT, basée en Corée du Sud.                                                                                                                                                                             En terres nippones de Tokyo, ils seront assurément soutenus par leurs compatriotes, qualifiés pour les JO 2021. Au pays du ‘‘Soleil levant’’, c’est une autre page de l’histoire du Taekwondo ivoirien qui va vraisemblablement s’écrire après celle fort réussie aux JO brésiliens en 2016. «Notre plus beau rêve, au soir des JO 2021 à Tokyo, sera de rentrer au bercail avec de nouvelles médailles olympiques. Ce sera un réel et un bel accomplissement du travail colossal, entrepris depuis 2009 par le Comité directeur fédéral avec à sa tête le Ministre Me Bamba Cheick Daniel», a prophétisé le Secrétaire général de la FITKD Me Anzoumana Siaka (CN, 5ème Dan Kukkiwon et Instructeur International), rencontré la veille de son départ pour Tokyo.

Jean-Cyr ADOPO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un × deux =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com