Statut des réfugiés ivoiriens : Vers la cessation du statut prévue le 30 juin 2022

0 143

 

Le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire et le Haut-Commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR) ont organisé une réunion régionale, du lundi 06 septembre à mardi 07 septembre à Abidjan, en vue de valider la version révisée de la feuille de route sur les solutions durables à la situation des réfugiés ivoiriens élaborée lors d’une conférence régionale tenue à Abidjan en novembre 2018.

 

A la faveur de la mise en œuvre de la feuille de route et des mesures conséquentes d’accompagnement qui seront prises, la cessation du statut pour les réfugiés ivoiriens prendrait effet le 30 juin 2022.

Sur la base d’une analyse approfondie de l’évolution de la situation en Côte d’Ivoire, le HCR estime que les circonstances dans lesquelles de nombreux ivoiriens ont quitté le pays et demandé asile ont cessé d’exister et que la situation d’un grand nombre d’entre eux ne nécessite plus la protection internationale

 

Ce sont 287 mille réfugiés ivoiriens  qui sont revenus volontairement au pays, tandis que 87 mille demandeurs d’asile ivoiriens sont toujours dans les pays d’asile où ils bénéficient de la protection internationale, a-t-on révélé au cours de cette rencontre.

 

Raouf Mazou, Haut-commissaire assistant chargé des opérations du Haut-Commissariat des nations unies pour les réfugiés a exprimé aux peuples et gouvernements du Liberia, du Ghana, de la Guinée, du Togo, du Mali et de la Mauritanie sa gratitude ainsi que celle de la communauté internationale.

 

Il a salué tous les actes pris par le gouvernement de Côte d’Ivoire pour le retour durable et à la réintégration des rapatriés dans le cadre d’un dialogue politique accompagné de mesures visant à promouvoir la cohésion sociale et la réconciliation.

 

Selon le Haut-commissaire, il est aujourd’hui possible de conclure la mise en œuvre de la feuille de route et d’envisager l’invocation de la cessation du statut de réfugié.

 

La ministre des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire, Kandia Camara a rappelé pour sa part, l’ordonnance prise par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, en 2018 permettant à plusieurs réfugiés ivoiriens de rejoindre le pays sans crainte d’être poursuivis.

 

A la faveur de la crise postélectorale de 2010-2011, des milliers d’Ivoiriens ont fui la Côte d’Ivoire pour des pays voisins notamment.

En novembre 2020, le HCR indiquait que quelque 3200 ressortissants de la Côte d’Ivoire ont afflué vers les pays voisins pour fuir les violences post-électorales qui ont éclaté dans le pays.

TN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatorze − 6 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com