Soutien à la gent féminine : La FIVAKK réconforte plusieurs veuves à Koumassi

0 609

La fondation Internationale Veuves d’Afrique Kissah Koné (FIVAKK) a décidé  le samedi 26 juin 2021 de célébrer des veuves ivoiriennes  à l’occasion de la journée internationale qui leur est dédiée.   Sous le parrainage de  par Mme Danielle Cissé Bacongo, Présidente fondatrice de l’ONG Bloom,  ce sont plus de mille veuves venues de toutes les communes d’Abidjan  qui ont été célébrées ce jour dans la commune de  Koumasi. M. Claude Dické,  représentant de la ministre ivoirienne de la Femme, de la famille et de l’enfant,  présidante de cette cérémonie,   il  a dit être venu au nom de  Nassénéba Touré, témoigner l’affection de celle-ci  à ces femmes qui vivent des situations souvent dramatiques après la perte de leur époux.  Et « d’indiquer que  le Premier Ministre Patrick Achi entend travailler pour renforcer les capacités des veuves en vue  de  les aider à surmonter les épreuves afin qu’elles parviennent à maintenir l’équilibre familial et donner une bonne éducation  à leurs enfants pour leur insertion socioprofessionnelle ». Prenant la parole  Mme Danielle Cissé Bacongo a rendu hommage à la patronne du département ministériel de la femme, de la famille et de l’enfant pour son engagement aux côtés des femmes de Côte d’Ivoire et  son intérêt pour les veuves. Elle a également remercié Mme Mbounzi Marie,  la représentante de la représentante pays d’ONU-Femmes pour la  présence constante  de cette institution internationale aux côtés des femmes ivoiriennes. En outre, elle a lancé un appel  aux  femmes non veuves à s’autonomiser et se battre.  Selon elle, le plus important n’est pas de dire que ‹‹je suis mariée à…›› mais plutôt de répondre à la question suivante : Qui suis-je en tant que femme ? Quelle est mon identité ? Que peux-tu faire de tes 10 doigts ? Pour elle, ce sont ces questions qui doivent motiver notre essence ».De même, Mme Kissah Koné, présidente de la FIVAKK, a appelé  à faire respecter le droit des veuves, leur apporter un appui psychologique, financier et en vivre.  Au terme de cette rencontre, le représentant de la ministre Nassénéba Touré a fait  plusieurs dons en vivres et en non-vivres.  Quant à la marraine, elle  a promis prendre en charge 5 veuves membres de la FIVAKK pour  la scolarisation de leurs enfants. C’est en septembre 2020 que la Fondation Internationale Veuves d’Afrique Kissah Koné (FIVAKK) obtient son agrément auprès de l’État ivoirien à l’initiative de Mme Kissah Koné qui en est la fondatrice.

Renaud D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quinze − cinq =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com