Situation sociopolitique : Des cadres catholiques recadrent Kobenan Adjoumani

0 303

Un point de presse a été animé cet après-midi du lundi 14 septembre 2020 par Loba Martin, président de l’association des cadres catholiques de Côte d’Ivoire (l’Acc-Ci), à la Paroisse Saint Jacques des II Plateaux.

La quintessence de cette rencontre avec la presse, a trait à l’initiative prise par le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani de donner une réplique à son Eminence Jean Pierre Kutwa Archevêque d’Abidjan, suite à la déclaration de celui-ci, qui mettait en cause le troisième mandat du chef de l’Etat Alassane Ouattara,  le 31 août 2020 à la Cathédrale Jean Paul II de Plateau.

Le président Loba Martin, a saisi l’opportunité pour lancer un appel solennel aux chrétiens catholiques  d’une part et  aux ivoiriens de tout   bord politique ou religieux d’autre part, à cultiver les valeurs de paix, de tolérance, d’humilité et de liberté d’expression. Le président de l’Acc-Ci exhorte à cet effet, l’ensemble des populations Ivoiriennes  à l’acceptation de l’amour du prochain.

« l’Acc-Ci adresse une motion de soutien au cardinal et souscrit pleinement à toutes les déclarations, adresses et lettres pastorales des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, pris individuellement ainsi que ceux pris au titre de leur conférence », soutient le président Loba Martin.

Quant au ministre Kobenan Kouassi Adjoumani et ses collègues du gouvernement, le président de l’Acc-Ci leur accorde le droit de donner leur point de vue, leur vision et surtout leur compréhension de la déclaration du Cardinal tout en leur demandant de s’abstenir de travestir les faits. Le faisant affirme le président Loba Martin, ils corrompent volontairement le message de son Eminence Jean Pierre Kutwa Archevêque d’Abidjan.   

C’est pourquoi, l’association des cadres catholiques de Côte d’Ivoire (l’Acc-Ci), rappelle que contrairement à ses propos, Kobenan Kouassi Adjoumani n’est pas le porte- parole  de  son Eminence Jean Pierre Kutwa Archevêque d’Abidjan, encore moins un cadre appartenant à la dite association. «  Parce que dans sa déclaration le ministre dit parler tantôt au nom de l’Acc-Ci, tantôt au nom  des cadres catholiques du RHDP. Ses actes et ses propos  ne sauraient, en conséquence engager cette Association qui existe depuis 1998 », soutient le président Loba Martin.

À titre de rappel, le congrès électif des 15 et 16 février 2020, a renouvelé les instances et doté l’Acc-Ci d’un conseil d’administration et d’un bureau exécutif national, conduits respectivement par M. Hauhout Asseypo  Antoine et M. Loba Martin. 

Jean-Baptiste Essis

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

3 × 1 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com