Horizontal custom

Restaurants universitaires, dortoirs, cités universitaires… : Le ministre Adama DIAWARA fait le point des œuvres sociales

0 554

Invité du magazine de la télévision nationale, «  RTI 1 reçoit » du mardi 17 janvier 2023, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique , le Professeur Adama DIAWARA a saisi l’occasion pour rassurer la communauté estudiantine sur les œuvres sociales qui sont mises en place pour les meilleures conditions d’études au sein des universités publiques.

Horizontal custom

« Au niveau des cités universitaires, lorsqu’il y a eu le premier programme de réhabilitation des cités et restaurants universitaires à l’époque, les cités universitaires d’Abidjan ont été réhabilitées. Mais, c’est vrai que lors de la première phase du programme, nous avons réhabilité uniquement les cités de Cocody ; les cités du campus, Mermoz 1 et 2, cité rouge, Saint Jean, Rivera 2 », a-t-il dit d’emblée. Poursuivant le professeur Adama Diawara a précisé qu’à la faveur du programme d’investissement 2017 qui est actuellement en cours, « toutes les autres cités périphériques d’Abidjan (Abobo 1 et 2, williams ville, 220 logements, Port-Bouët 1, 2 et 3, Vridi) » vont être réhabilitées.

Il a fait savoir également qu’actuellement, il ne reste que les cités d’Abobo 1 et 2. Abobo (presque finies, d’ici peu ) «  je pense que nous allons ouvrir, il reste quelques problèmes d’assainissement à régler sinon la réhabilitation elle-même est achevée ».

« Abobo 2 n’est pas loin d’être achevé, il reste Port-Bouët 3 ; même Port-Bouët 3, la partie réhabilitation est pratiquement finie, il reste un nouveau bâtiment R+2 qui est  en construction, qui  va prendre un peu plus de temps mais cela dit, vous voyez qu’au niveau d’Abidjan  beaucoup d’efforts ont été  faits », a souligné le Professeur Adama DIAWARA, qui répondait à la fois aux questions des internautes, des téléspectateurs et des journalistes.

En tout état de cause, le patron de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique n’a pas manqué d’évoquer le cas des universités de l’intérieur du pays. Notamment les cités de Daloa, le Centre des œuvres universitaires de Daloa, à savoir les Campus 1 et 2 ont été réhabilités et ouverts.

« Il y a eu également de nouvelles cités qui ont été réalisées notamment à Korhogo, nous avons une cité d’à peu près 1200 lits qui a été ouverte et actuellement, il y a de nouvelles cités qui sont en construction ; une nouvelle cité sur le site de l’ancien aéroport qui va faire 2400 lits et une cité sur le site de l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa qui va faire 1200 lits. Aussi on a un financement qui va nous permettre d’ouvrir une cité de 500 lits sur le campus de Cocody,  2000 lits sur le campus d’Abobo-Adjamé et 2000 lits sur le campus 2 de Bouaké », a tenu à souligner le Ministre.

Au cours de cette émission, le ministre s’est également prononcé sur la capacité réelle d’accueil de ces cités, le taux des étudiants logés et ce qu’il envisage pour les étudiants qui squattent les salles d’études, la nuit tombée.

Pour le ministre Adama DIAWARA, à ce jour, « on note un taux de 1 lit pour 17 étudiants, dans l’ensemble, certes, mais il y a eu beaucoup d’améliorations, « avec l’ouverture de toutes les cités que je viens de citer le taux de couverture va s’améliorer de façon substantielle ».  » Avec l’ouverture des cités périphériques, nous allons doubler le taux de couverture, on va passer à 1 lit pour 13 étudiants. Donc d’ici peu Abidjan va s’améliorer de façon substantielle ».

 

 

TN avec SERCOM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 × 4 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com