Publi-Reportage-« La Voix des Oschoffistes » (5) : Ediémou Blin Jacob (Chef des chrétiens célestes de Côte d’Ivoire) : « Les sacrements se font en un seul endroit »

0 921

Oschoffa m’a dit, « votre mission est de démontrer que l’église du christianisme céleste n’est pas du paganisme, ni du syncrétisme, mais une église révélée, une religion que Dieu a envoyée ». Oschoffa a reçu l’église, mais le diable l’a combattu. Le Bénin, le berceau du vaudou. Vous n’êtes pas sans savoir que le 10 janvier de chaque année, c’est la journée du Vaudou. Si on dit le Bénin, le berceau du christianisme céleste, alors comprenez que ça va contre quelque chose. Ceux qui animent les deux choses, c’est par eux que la bagarre va commencer. Depuis 1951 l’église est arrivée en Côte d’Ivoire. Ceux qui l’avaient faisaient croire que c’est pour eux l’église.  Quand nous sommes arrivés, nous avons dit non, l’église a un seul prophète, un seul fondateur, Samuel Biléou Joseph Oschoffa. Dieu lui a donné de montrer le chemin en passant par Jésus Christ. Notre devoir, c’est que tous ceux qui veulent être chrétiens célestes, ne doivent pas oublier qu’Oschoffa a bien reçu l’église. La fois passée, nous avons dit qu’il y a le corps et il y a l’esprit. Quand le prophète a fait son dernier voyage en 1975 en Côte d’Ivoire, il a dit : «  Zagadou, tu es le corps, tu es l’administration. Ediémou, c’est l’esprit. Il est l’administration et l’esprit ». L’esprit est administratif et en même temps esprit. Mais l’administration est administration, et peut pas être esprit. C’est quelque chose que nous écrivons en grand caractère. Quand on dit Zagadou, tu es administrateur qu’Ediémou est administrateur et esprit, Dieu a donné le pouvoir à Ediémou de gérer l’église en administration, et  gérer l’église en esprit. Alors        Ediémou : « tu vas tout abandonner et te consacrer à l’esprit pour que tu envoies quelqu’un te représenter dans l’administration ». Oschoffa a donc choisi Zagadou. Il est député de Cocody, la commune du Président de la République, le président Houphouët. Nous étions en 1975. Si nous avons un fidèle qui est député en 1975, la Côte d’Ivoire est certes laïque, mais qu’on donne la subvention à l’église catholique, mon député ne doit pas demander une subvention l’église du christianisme céleste ? Si. Il vient faire la messe comme moi. C’est là qu’il y a eu des incompréhensions entre Zagadou et moi.  En fin de compte, le grand frère Zagadou et moi, on était unis. Comme au commencement. Au moment où le diable nous a désunis, jamais je n’ai eu de paroles hautaines à l’endroit de Zagadou. S’il me parle dans un journal, je lui parle dans le même journal avec des mots bien choisis. La tradition africaine, la tradition spirituelle m’ont obligé à toujours respecter l’âge que Dieu lui avait donné plus que moi. C’est un don de Dieu. Il ne faut pas s’amuser avec son aîné. A la mort du prophète, chacun pensait qu’il pouvait diriger les bateaux à sa guise. Les vents peuvent être favorables à un moment. Mais quand les vents impétueux arrivent, tu ne peux pas attraper la pagaie pour diriger. Tu tombes. Quand l’orage est arrivé, Zagadou ne pouvait pas diriger. Ce qui devait arriver, arriva. Et en fin de compte, on s’est retrouvé. On est allé jusqu’à la présidence. Zagadou n’était pas là. J’ai appelé Kanon pour le représenter. Mais comme le diable est le diable, il voulait me tromper. Comme on ne peut plus me tromper, ils ont fait leur chemin, et je suis resté à la place qu’Oschoffa m’a donnée. Nous allons aujourd’hui parlé de la Vierge-Marie. C’est en 1977 que la vierge Marie est apparue au prophète Oschoffa. En 1978 le prophète Oschoffa a dit le secret de la vierge Marie. Je te donne le sacrément qui est pour l’église, toi en Côte d’Ivoire, voilà ce que tu dois faire de la vierge-Marie. Parce que les premiers prêtres ont mis la Côte d’ivoire dans les mains de la Vierge-Marie. Mais le diable a enlevé ce pouvoir-là. Avec Jésus Christ, repars encore mettre la Côte d’ivoire dans la main de la Vierge-Marie. Quand on vénère la Vierge-Marie, c’est automatiquement Jésus-Christ qui est adoré. Ce n’est pas la Vierge-Marie qu’on adore, c’est celui qui est dans le ventre qui est adoré. Le grand rédempteur Jésus-Christ. Donc le 7e sacrément, la Côte d’Ivoire l’a. Papa Oschoffa a dit que quand ce moment arrive, il y a un seul culte dans le pays. Ceux qui sont partis de Saint Raphael pensent qu’Ediémou a improvisé. Non, je n’ai pas improvisé. Oschoffa me l’a enseigné. Il m’a donné un diplôme. Il m’a oint. Quand ça arrive, chaque paroisse fait la vierge marie. Qui leur a dit ça ? Voilà la force du diable. Lui, il ment et on fait plusieurs cultes. Les sacrements se font en un seul endroit. Si tu fais la Vierge-Marie dans plusieurs paroisses, donc le 4e sacrément qui est le pèlerinage, tu le feras dans plusieurs endroits. Regardons un peu nos frères musulmans. Il y a plusieurs tendances. Mais pour aller en pèlerinage, il y a un seul endroit qui est la Mecque.  Notre devoir, ayant vu le prophète, tant que le seigneur me donnera la vie, je m’efforcerai avec le Saint-Esprit pour démontrer que les sacrements se font en seul endroit.

 

Propos recueillis par Yeshua Amashua  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 × quatre =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com