Protestation contre le monopole d’Ivosep : Le président des morguiers mis aux arrêts

0 699

Décidément, l’on peut dire sans se tromper que le régime continue sur sa lancée : celle de la spoliation des droits élémentaires des citoyens. Kouamé Kra Boniface, président du Syndicat national des pompes funèbres de Côte d’Ivoire (Synapofu-ci), et quatre membres de son organisation, que sont Guéi Gérard, secrétaire général, Mobio Salomon, menuisier, Melles Kacou Noëlle de et Nina Omeubieu ont été arrêtés vers 11 heures, le jeudi 8 mars 2018, par les éléments de la police du 16ème arrondissement à Yopougon. Leur délit : avoir observé une grève pour protester contre les nouvelles mesures du pouvoir tendant à donner le monopole de la gestion des services de pompes funèbres à sa seule Ivoire Sépulture (IVOSEP), la première société de pompes funèbres qui existe depuis 1956. Or, c’est un secret de polichinelle, Sidy Diallo, actuel responsable d’Ivosep est un proche du régime. « Cette société nous mène une concurrence déloyale qui, si elle n’est pas jugulée, conduira nos petites entreprises à la faillite. Et ça, nous ne l’accepterons pas » a averti Kouamé Kra Boniface. Depuis le mercredi 7 mars, il a appelé les acteurs du secteur à la grève. Ce mouvement de contestation a été observé à Abidjan et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays. Notons que ce sont au total 211 autres sociétés privées et leurs employés qui se sentent menacés par cette nouvelle mesure gouvernementale qui impose aux parents de morts dont les dépouilles sont conservées à Ivosep  d’acheter obligatoirement un cercueil dans ladite société.

Aaron KANIE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 × deux =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com