Programme d’Appui à la Recherche et à l’Innovation : Le directeur de cabinet du MESRS remet un chèque au lauréat du prix PARI, session 2020

0 243

Prof. Arsène Kobéa, directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), a procédé, le mercredi 11 août 2021, à l’Amphithéâtre A du District de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, à la remise officielle du prix du Programme d’Appui à la Recherche et à l’Innovation(PARI), au Coordonnateur du Consortium, lauréat de la session 2020, dans la discipline pharmacopée, précisément dans le domaine des Sciences de la vie et de la terre.

Constitué d’un chèque symbolique d’un montant de 200. 000 dollars (une centaine de millions de Fcfa), d’une plaque de reconnaissance, d’un certificat et d’un trophée, le prix a été remis  au coordonnateur dudit Consortium, le prof. Jean David N’Guessan, de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, en présence notamment  d’une forte délégation  de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), du   directeur  de cabinet, représentant le ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, chargé de l’intégration africaine, le Dr Sylla Kalilou, du Président de l’Université  Félix Houphouët-Boigny, le prof. Ballo Zié.

Représentant le ministre de tutelle, le prof. Adama Diawara, le prof. Arsène Kobéa s’est réjoui de l’initiative de l’organisation sous régionale   qui « rentre dans la vision du Gouvernement de la Côte d’Ivoire insufflée par le président de la République, Chef de l’Etat, S.EM. Alassane Ouattara ».

Pour le directeur de cabinet du MESRS, la valorisation des produits de recherche issus de la pharmacopée africaine et plus particulièrement de notre pays constitue une des conditions de notre marche résolue vers l’émergence de la Côte d’Ivoire.

Il a   traduit toutes ses félicitations au Prof. Jean David N’Guessan et à toute l’équipe de chercheurs qui a obtenu « ces résultats prometteurs ».

Tout en louant le Programme PARI mise en place par la CEDEAO, le prof. Arsène Kobéa  a   souhaité   que cette récompense  soit une source de stimulation  pour toutes les universités nationales. Car, conclura-t-il, « cette reconnaissance est la preuve que la Côte d’Ivoire dispose des chercheurs qui cherchent et trouvent ».

Au nom de la CEDEAO, le prof. Abdoulaye Maga, directeur Education, Science et Culture, a félicité les bénéficiaires du prix et a indiqué que « des missions de suivi-évaluations seront menées pour s’assurer de la bonne gestion du fonds alloué ».

Quant au prof. Jean David N’Guessan, premier responsable du Consortium lauréat, il a  traduit ses remerciements à l’ensemble de l’assistance, et a  fait une  succincte présentation du projet  qui a été primé. Le titre du projet est « Etude observationnelle et formulation galénique de phytomédicaments pour la prise en charge du paludisme dans 03 pays de la CEDEAO ».  Les trois pays sont la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Cap-Vert.

Les résultats attendus sont notamment la mise au point de deux antipaludiques à base de plantes, l’amélioration de la prise en charge sanitaire des malades dans la sous-région et au-delà, la formation au minimum de trois étudiants à la recherche et au développement des médicaments à partir des plantes médicinales de l’espace CEDEAO.

Renaud D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un + 18 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com