Politique nationale : les secrets de l’alliance Bédié-Gbagbo

0 10 852

Les lampions se sont éteints sur la visite de Laurent Gbagbo à Daoukro.  En côte d’ivoire, c’est une lapalissade  de dire que les alliances politiques se font et se défont. Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara ont créé le Front républicain dans les années 1990. Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara ont créé le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) en 2005. En 2020, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié mettent doucement mais surement une autre alliance dont la dénomination est à l’étude. Mais alors qu’est-ce qui unit Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié au point de lancer une alliance en dépit des griefs réciproques ? Deux personnalités aux idéologies politiques différentes ? Laurent Gbagbo est de Gauche, Bédié de Droite.  A priori tout sépare Bédié et Gbagbo. L’un est iconoclaste, direct, l’autre, certes direct, mais imprégné de sa culture akan, parle avec réserve.   Mais a posteriori, les deux anciens présidents partagent une politique ‘’nationaliste’’, que d’aucuns assimilent à tort ou à raison à du chauvinisme ou à la politique ivoiritaire. Parvenu au pouvoir suite au décès du premier président Félix Houphouët-Boigny, Bédié, au regard du taux de chômage des     jeunes  ivoiriens, a vite recadré les choses en faisant prendre des circulaires pour donner la priorité aux Ivoiriens dans l’administration publique. Par ailleurs, il a été le premier à ouvrir l’économie ivoirienne en  prenant la route de la chine, chose qui s’est matérialisée par la construction du palais de la culture Bernard Dadié de Treichville. D’aucuns disent que c’est cet acte qui l’a privé du secours de la France lorsqu’il a été confronté à un coup d’Etat en décembre 1999. Vrai ou faux ? Une chose est cependant sûre, Bédié a été le premier à ouvrir l’économie ivoirienne. Chose qu’il partage avec Laurent Gbagbo dont la politique était basée sur la coopération sud sud et avec des pays comme la Chine, l’Inde,  l’Iran etc. Lors de leur rencontre à Daoukro, Bédié le confirme en ces termes      « Monsieur le Président et cher frère, vous comprenez donc pourquoi votre visite ici à Daoukro marque un tournant important, décisif pour l’avenir de notre nation, de notre mère patrie que nous aimons tous », non sans ajouter,     « Notre responsabilité commune devant l’Histoire est grande » « La plus grande expression d’amour que nous pouvons offrir à notre pays aujourd’hui même et aux générations futures, passe absolument par l’oubli de toutes nos peines et nos souffrances. Les leçons tirées avec courage de nos incompréhensions passées doivent être de puissants leviers pour construire une paix durable au bénéfice du bonheur de Chacun et du progrès pour Tous. Nous devons donc engager sans tarder un grand projet de reconstruction de notre pays ; un projet pour une Côte d’Ivoire Réconciliée, Unie et Prospère » a conclu Bédié

Tché Bi Tché

tbt552@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

un + dix-sept =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com