POLITIQUE : Le RDR et la recherche obsessionnelle d’alliés

0 648

Quand dirige un pays pendant plusieurs années comme c’est le cas du RDR, le meilleur allié doit être le bilan. Seul le bilan de notre gestion peut parler en notre faveur ou en notre défaveur. Ce bilan est positif quand les jeunes ont du travail, les citoyens peuvent se soigner, manger à leur faim, scolariser leurs enfants, vivre en toute quiétude. Choses que le RDR n’a pu apporter aux Ivoiriens depuis avril 2011. Conscients de l’échec de la politique hasardeuse de leur mentor qui a plongé les Ivoiriens dans une pauvreté effrayante, les cadres de ce parti qui espèrent jouir d’un troisième mandat s’accrochent obstinément à l’alliance avec le PDCI. Or le vieux parti ne cache plus ses intentions de présenter un candidat à la présidentielle de 2020. Des indices électoraux ont fini par convaincre les responsables du PDCI, du suicide politique qu’est devenue l’alliance RHDP. Des voix comme celles de Jean-Louis Billon, Maurice Kacou Guikahué, Konan Kouadio Bertin… s’élèvent pour rappeler au RDR que le PDCI aura bel et bien son candidat lors des prochaines joutes électorales. Des polichinelles politiques du RDR et des saltimbanques du PDCI qui veulent conserver leurs privilèges crient au loup. Pour ces derniers, peu importe que le RDR ait échoué, le plus important, c’est leurs intérêts égoïstes. Le bien-être du peuple, on s’en fiche. Des ministres du RDR qui tiennent des propos injurieux contre tous ceux qui parlent de candidature au PDCI, comme ce fut le cas le week-end dernier à Gagnoa où la secrétaire générale du RDR, Kandia Camara, a traité l’homme le plus riche de Côte d’Ivoire de politicien ‘’alimentaire’’ tout simplement parce qu’il a affirmé qu’en 2020 son parti, le PDCI, aura un candidat. Cette hantise du RDR de voir le PDCI présenter un candidat, n’est rien d’autre que la peur du vote sanction que le peuple veut infliger aux aventuriers politiques du parti à la case. A moins que Youssouf Bakayoko, actuel président de la CEI, qui est déjà hors mandat soit maintenu jusqu’en 2020 pour une autre mascarade électorale en faveur du RDR. Son parti-pris en faveur du RDR a fini par ôter aux Ivoiriens, toute attention aux cérémonials électoraux. Cet homme qui traîne de nombreuses casseroles pourrait être, l’allié du RDR pour faire un forcing électoral en 2020.

 

Aaron KANIE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − 16 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com