JUDO : Après Les Pleurs de Dabonné Zouléiha aux JO 2021 au Japon : Seydou Dabonné (Président de la FIJDA) : «Je reste très fier d’elle»

0 578

Pour ses 2èmes Olympiades après ceux de Rio au Brésil en 2016, l’Ivoirienne Dabonné Zouléiha est encore passée à la trappe ! Un bilan morose qui n’a point altéré le moral de Seydou Dabonné : le patron du Judo en Côte d’Ivoire.

Le président de la Fédération ivoirienne de Judo et disciplines associées (FIJDA), Seydou Dabonné se dit très satisfait pour avoir eu une représentante au Tournoi de Judo aux Jeux Olympiques 2021 à Tokyo au Japon. Quoi qu’éliminée au 1er Tour comme ce fut le cas à Rio en 2016, Dabonné Abzetta Zouléiha, a le grand soutien de Seydou Dabonné : son géniteur et le patron du Judo en Côte d’Ivoire. Joint au téléphone, le Samedi 07 Août dernier en soirée, pour porter son regard sur la prestation de son athlète de fille Dabonné Zouléiha et des autres qualifiés ivoiriens à ces JO 2021, le premier responsable de la FIJDA, a été sincère dans ses propos. Selon lui, il faut être fier de tous les représentants de la Côte d’Ivoire aux JO 2021 au Japon. ‘‘Car, a-t-il soutenu, avec très peu de moyens mis à leur disposition, nos athlètes n’ont nullement démérité. Combien de temps ont-ils eu pour mieux se préparer pour les JO 2021 au Japon ? Contrairement à toutes ces grandes Nations fortement médaillées à ces mêmes JO 2021 à Tokyo, ayant eu des moyens colossaux en vue d’entamer la préparation dès la fin des JO 2016 à Rio au Brésil, la Côte d’Ivoire n’a eu que très peu de jours…C’était insuffisant’’. Fidèle dans ses principes d’être aussi véridique que direct, le président Seydou Dabonné a poursuivi plus loin sur le cas de la représentante du Judo ivoirien à ces arènes olympiques si prestigieuses, en ces termes :

«Les JO, c’est le très haut Niveau. Pour y aller, il faut être beaucoup mieux préparé pour tout athlète qualifié. Cela commence dès la fin des JO précédents. C’est-à-dire qu’il faut entamer sa préparation à la fin des JO qui sont passés. Tout le monde y gagnerait. Les conditions doivent être bien réunies pour chacun des athlètes qui y vont pour défendre les couleurs du pays en question. Au sujet de Dabonné Zouléiha, tous les Judokas ivoiriens sont fiers d’elle. Sans préparation véritable et sans grands moyens, Zouléiha a pu faire ce qu’elle devait réaliser à ces JO 2021 comme prestation sur le tatami. Personnellement, je reste  très fier d’elle. Parce que devant des adversaires aguerris et bien préparés, que pouvait-elle mieux faire lors de ses combats même si ça a été le 1er Tour. Ecoutez, je ne pouvais pas rêver mieux en lui exigeant de ramener une médaille olympique pour le Judo ivoirien. Je pense que nous devons être sincères dans nos vœux et cesser de rêver quand nos athlètes n’ont pas eu à bénéficier de gros moyens pour se préparer à toutes ces compétitions internationales de très haut Niveau comme celles des JO 2021 au Japon». Tels ont été les propos du président de la FIJDA Seydou Dabonné.

JC ADOPO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatre × 2 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com