Interview de l’artiste/L’Impératrice Naty Lova, chanteuse, ambassadrice de la musique ivoirienne au Maghreb : « Je demande à mes jeunes sœurs de croire en elles et de sa battre»

0 255

Les violences faites aux femmes attisent les tensions dans le monde. Sur le continent noir, des voix s’élèvent pour les dénoncer. L’artiste l’Impératrice Naty Lova en fait son cheval de bataille. Dans cette interview elle parle de sa mission d’ambassadrice de la musique ivoirienne. Ainsi que sa carrière musicale.

 

Quelle est votre actualité artistique à ce jour ?

 

J’ai déjà joué dans plus d’une vingtaine de films dont plusieurs fois dans les rôles principaux. (Jalousie mortelle de Yao Mafili, ‘’Bracage à l’africaine’’ d’Owel Brown, ‘’Les épines de l’amour’’ de Yao Mafili. Je joue aussi dans ma grande famille d’Akissi Delta, ‘’Faut pas fâcher’’, ‘’Extrême obsession etc’’. Aujourd’hui, je viens de sortir un nouveau single, intitulé ‘’Toucher le sommet’’.

 

Quel est votre palmarès musical ?

J’ai plusieurs singles sur le marché tels que ‘’Stop au mougou pan’’. Concept dont je suis l’ambassadrice. A cet effet j’ai participé à plusieurs jurys dans des universités et grandes écoles pour défendre ce sujet. L’objectif étant d’emmener les jeunes filles à ne pas se donner à la facilité. C’est ce que je décris dans la chanson. Je donne des conseils à mes jeunes sœurs. Cette chanson m’a envoyé au Maghreb. On m’a appelé pour la fête de l’indépendance du Maroc. J’ai animé avec cette chanson. De là, on m’a invité sur un festival en Tunisie. Je me prépare actuellement pour honorer une date sur le continent américain. J’ai été nommée ambassadrice de ces pays.

 

En quoi consiste exactement votre mission d’ambassadrice ? 

Je suis une femme battante. Si je donne des conseils à mes jeunes sœurs, c’est parce que je veux qu’elles suivent un peu mon exemple. Et cette chanson parle de la foi dans tout ce qu’on fait, malgré les jalousies et les regards malveillants des autres. J’ai bataillé pour arriver là où je suis. J’ai connu la souffrance, les pleurs. Mais avec mon abnégation, ma persévérance et mon courage, voilà, je suis en train d’atteindre mon objectif.

 

Quel est votre message aux africains en général et aux ivoiriens en particulier ?

Je dis au monde que l’Impératrice Naty Lova est là. Elle croit en son talent. J’ai besoin de tous pour m’aider. Accueillez-moi à bras ouverts, mais pas à jambes ouvertes.

Interview réalisée par Renaud Djatchi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

16 − 9 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com