Horizontal custom

Insertion professionnelle : Bientôt un statut « étudiant-entrepreneur » pour améliorer l’employabilité des diplômés

0 581

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), à travers l’Observatoire de l’Insertion Professionnelle des Diplômés de l’Enseignement Supérieur (OIPDES) et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a lancé le lundi 05 Septembre 2022, à l’hôtel Gestone –Riviera II, les travaux d’un atelier de validation de l’arrêté interministériel portant Statut de « l’Etudiant-Entrepreneur ».

Horizontal custom

Cette activité,  qui a réuni en plus du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), a pour objectif de valider et de favoriser la culture entrepreneuriale au sein des Institutions d’Enseignement Supérieur par la mise en place d’un Statut « Etudiant-Entrepreneur » (SEE) et d’installer des pôles de pré-incubation entrepreneuriale au sein des Centres d’Employabilité Francophones (CEF) de l’AUF.

De manière spécifique, il s’agit de présenter la méthodologie de l’étude d’élaboration de l’arrêté interministériel portant statut de « l’Etudiant-Entrepreneur » aux acteurs et partenaires de l’Enseignement supérieur et de recueillir leurs suggestions et recommandations pour la validation du projet.

Selon le professeur Dosso Mamadou, représentant le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Professeur Adama Diawara, « les étudiants auront une formation complémentaire qui va les aider à mettre en place leur projet de création d’entreprise. A la fin de leurs cursus, ils pourront créer leurs entreprises ».

Monsieur Assui Anderson, représentant du ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique ajoute que : « l’AUF, à travers ce nouveau dispositif qui est le Statut de « l’étudiant entrepreneur » permettra d’adopter également un souffle nouveau et joindre les dispositifs qui existent… ».

« Le défi majeur aujourd’hui dans nos pays, particulièrement en Côte d’Ivoire, c’est l’employabilité des jeunes, l’employabilité des diplômés », a renchéri Madame Ouidad Tebbaa, Directrice régionale de l’AUF en Afrique de l’Ouest.

 

T.N

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 × trois =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com