Incivisme et accidents routiers : La Côte d’Ivoire met en vigueur la vidéo-verbalisation

0 251

Le gouvernement ivoirien annonce le déploiement officiel de la vidéo-verbalisation aux fins de  contraindre les mauvais conducteurs au respect du code de la route et réduire les accidents sur les voies ouvertes à la circulation, après une longue période de sensibilisation.

 

Le déploiement officiel de la vidéo-verbalisation  débute  mardi 07 septembre 2021 et est suivi de la phase répressive,  précise, le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné lors d’une rencontre avec la presse.

 

Face à cette situation, le Gouvernement ivoirien s’engage  à lutter efficacement contre l’incivisme et l’insécurité routière.

 

Le dispositif déployé et déjà actif dans le Grand Abidjan, comprend des radars fixes, des radars mobiles embarqués, des véhicules avec les équipes de la Gendarmerie nationale et de la Police nationale, ainsi que des caméras de vidéo-verbalisation situées  en priorité sur les axes les plus accidentogènes de la capitale économique du pays.

 

« Durand 6 mois, nous avons sensibilisé les transporteurs et les conducteurs pour qu’ils puissent se mettre en règle. Aujourd’hui, tous les conducteurs ayant un comportement dangereux, ne possédant pas des véhicules aux normes ou des documents conformes, sont dans l’illégalité », fait remarquer le ministre des Transports.

Il déclare que les » négligences de certains (conducteurs) causent la mort d’autres personnes. Nous ne pouvons plus accepter de perdre des vies ».

 

Selon le ministre des Transports, l’enjeu de toutes ces mesures est d’influencer durablement le comportement des usagers de la route en les incitant au respect strict des règles du code de la route, partout et tout le temps.

 » Lutter contre l’incivisme sur les routes, est une priorité nationale, alors, mobilisons-nous pour respecter et faire respecter les règles de sécurité routière. Je dis stop à l’incivisme sur la route et je vous invite à faire de même », explique le ministre Amadou Koné.

 

Les accidents de la route occasionnent en moyenne 600 morts et 13 000 blessés, chaque année, en Côte d’Ivoire. 94% de ces accidents sont dus à des facteurs humains (conducteurs ou usagers) et 6% sont imputables aux autres facteurs tels que mauvais état des véhicules et du réseau routier », relèvent les autorités du transport.

 

TN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

11 − 11 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com