Grève au CNRA : Les travailleurs maintiennent la pression sur l’Etat

0 191

Le collectif des syndicats du centre national de recherche Agronomique (CNRA ) a tenu un point de presse ce mercredi 22 juillet 2020, dans le jardin de la Direction régionale dudit Centre à  Cocody Mermoz, pour dénoncer le mépris de l’Etat à  leur égard.
Au deuxième jour d’une  décision d’arrêt de  travail de 72 heures entamé le lundi 20 juillet 2020, le porte-parole du collectif Dr. Edmond Koffi,  a égrené les préoccupations des travailleurs qui selon ses propos, demeurent jusque-là en l’état, de même que les difficultés du CNRA. « Dans un contexte d’émergence, il ne nous paraît pas acceptable que des travailleurs ne disposent même pas du minimum vital.  Nous voudrions pouvoir compter sur votre diligence pour porter ces préoccupations à la connaissance de l’opinion nationale et internationale. Pour le bonheur des personnels du Cnra »,  a soutenu le porte-parole Edmond Koffi.  Le collectif exige à cet effet,  le paiement immédiat des trois primes de recherche aux chercheurs, en retard de paiement, à savoir : La prime de recherche de quatrième trimestre de  l’année 2019,  la prime de recherche du premier trimestre 2020, et celle de deuxième trimestre de 2020. Soit un total de 180 millions, à  raison de 60 millions par trimestre. A cela s’ajoute, les salaires des mois de juin et juillet 2020 et aussi, la non application du SMIG. Le porte-parole soutient qu’il existe encore au Cnra  des travailleurs qui ne sont pas payés au SMIG. Et que le décret pris en 2014 pour le relèvement du SMIG de 36.607Fcfa à 60000Fcfa, n’est pas entièrement appliqué aux travailleurs du Cnra.
Le collectif des syndicats du CNRA exige la satisfaction intégrale de toutes leurs doléances avant la suspension du mot d’ordre de grève.

Assamamgbri Paulin

Lien chic :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 + cinq =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com