Fin du séminaire de renforcement des capacités des journalistes : Le ministre Sidi Touré se félicite de l’initiative du GEPCI

0 270

Le ministre de la communication et des médias M. Sidi Tiemoko Touré, a procédé le lundi 12 octobre 2020, à l’ouverture du séminaire de renforcement des capacités des journalistes et des correspondants régionaux, séminaire à l’initiative du Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP),  et du groupement des éditeurs de presse (GEPCI)à grand-Bassam, dans le cadre d’une saine participation des médias au processus électoral apaisé. Le séminaire s’est déroulé sous le thème : « la responsabilité du journaliste et du correspondant régional de presse face au défi des élections apaisées en 2020 ».

Au cours de cette cérémonie, le ministre de la Communication et des Médias Sidi Tiémoko Touré, a félicité le Gepci pour l’initiative de la charte des éditeurs de presse pour une présidentielle apaisée en 2020. Il a insisté sur l’intégrité morale des journalistes dans la pratique de leur profession dans le respect de l’éthique et de la déontologie.

Le ministre a mis en relief les actions du gouvernement au bénéfice de la presse cette année. Notamment les dons d’équipement de protection contre la Covid 19 et les 200 millions de soutien à la presse en cette période de Covid19.

Pour M. Camara BANGALY, intervenant au nom du FSDP empêchée, il a expliqué le projet et ses objectifs qui sont justement de permettre aux journalistes d’être plus responsables.

Quant M. Ousmane Sy Savané, au nom du président du Gepci, il a justifié l’élaboration de la charte par le fait que les journalistes ont de tout temps été mis à l’index lors des crises survenues en Côte d’Ivoire. Le Gepci a donc voulu donner un signal fort à travers cette charte qui marque l’engagement des journalistes à s’investir pour un climat électoral apaisé. S’appuyant sur le point 2 de la charte, Ousmane SySavané a demandé au ministre Sidi Touré de faire écho aux autorités  pour un discours  apaisé afin de permettre aux journalistes d’avoir des écrits apaisés.

Faut-il le noter, la même formation a été dispensée aux correspondants régionaux au même moment à Yamoussoukro dans la capitale politique de Côte d’Ivoire.  Des attestations de participation ont été délivrées aux séminaristes.

Jean-Baptiste Essis

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

trois × 5 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com