Horizontal custom

Ecriture : un Ivoirien déchiffre le mystère de l’alphabet 3000 ans après.

0 8 843

Jusque-là considéré comme une énigme, le mystère de l’alphabet vient d’être percé par l’Ivoirien SYLLA AKIRI, Prof de littérature française, maître de conférences à l’Université Félix Houphouët-Boigny

Horizontal custom

Ses travaux, du moins un aperçu de ses travaux, étaient au menu d’une conférence de presse dans un complexe hôtelier d’Abidjan, ce vendredi 12 Août 2022.  Dans une communication rondement menée il a plongé son auditoire constitué de journalistes, mais aussi d’étudiants et ses pairs chercheurs dans le secret de l’alphabet autour du thème : « l’alphabet : l’énigme résolu ». Au terme de son propos liminaire, au cours duquel il a convoqué feu Bernard Zadi Zaourou, à qui il a, du reste, rendu un vibrant hommage en tant que son maître il a résumé son travail en ces termes : « J’ai invité la presse ce matin pour faire part à la communauté nationale et internationale d’une trouvaille scientifique majeure. Depuis 3000 ans, on cherche à savoir ce que les signes de l’alphabet sont, ce que leur nom signifie ; qui les a créés et à quelle fin ? ce sont ces différentes informations que mes recherches depuis une dizaine d’années m’ont permis de découvrir et dont je viens de livrer la teneur aux journalistes afin qu’ils puissent porter l’information à la planète. Vous savez à l’université l’une des fonctions de l’université est de produire de la science, du savoir. Et une fois que nous avons produit un savoir, nous sommes tenus de donner ce savoir à la population, à l’Etat de Côte d’Ivoire en priorité puisque nous sommes une université ivoirienne. Et au reste de l’humanité, ensuite, pour que la science puisse continuer afin que nous puissions progresser dans la connaissance que nous poursuivons ».

Poursuivant, prof SYLLA dira : « ce sont nos ancêtres autour de l’Egypte pharaonique qui ont inventé l’écriture autour du XVIIe siècle qui a été produite comme une écriture secrète d’abord. Elle a été produite parce que les hiéroglyphes n’étaient pas commodes pour écrire les langues indo-européennes et les langues sémitiques qui sont parlées en Asie vers la Palestine ». « Devant les difficultés pour écrire ces langues, a expliqué le conférencier, il est apparu nécessaire à nos ancêtres de créer un autre système graphique. Les Africains ont créé beaucoup de systèmes graphiques. L’Afrique est la terre d’écritures. Pour pouvoir apprendre plus facilement les langues sémitiques et indo-européennes nos ancêtres ont créé un nouveau système d’écriture qui est devenu l’alphabet que nous avons aujourd’hui ». Pour conclure Prof SYLLA a rassuré en ces termes : « Il y a un ouvrage qui va sortir dont le titre probable est « principe de la raison analogique ».  C’est parce que le livre est quasiment fini que j’ai décidé de donner l’information ». Non sans plaider que « les langues africaines soient enseignées à nos enfants ».

 

Tché Bi Tché

tbt552@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

trois × un =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com