Ebola : La Côte d’Ivoire sort de la liste des pays à maladie Ebola

0 291

Dans un communiqué du ministère de la santé et de l’hygiène publique de Côte d’Ivoire, rendu public tard le mardi 31 août 2021, le gouvernement annonce le retrait du pays de liste à maladie Ebola. Aucun cas de cette maladie n’ayant été déclaré en Côte d’Ivoire, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

 

Le 14 Aout 2021, la Côte d’Ivoire a déclaré une épidémie de la Maladie à Virus Ebola (MVE) suite à la confirmation du Laboratoire de l’Institut Pasteur, d’un prélèvement effectué chez une patiente qui a quitté Labé en Guinée le 8 Août 2021 et arrivée à Abidjan le 12 Aout 2021 où elle a été admise dans nos structures, isolée et diagnostiquée comme MVE, rappelle d’emblée le communiqué des autorités sanitaires ivoiriennes, ajoutant que la patiente, à ce jour, est déclarée rétablie après que 2 tests consécutifs, réalisés les 21 et 23 Août 2021 par le Laboratoire de l’Institut Pasteur soient revenus négatifs.

 

Toutefois, selon celles-ci, « comme recommandé par le Règlement Sanitaire International (RSI2005), les prélèvements ont été également envoyés pour une confirmation dans un laboratoire de référence qui est accrédité pour les fièvres hémorragiques virales. C’est ainsi que le laboratoire Bio-Mérieux de Lyon qui a été identifié, a reçu les prélèvements le 27 Août 2021 ».

 

« Les résultats revenus négatifs tant pour la PCR que pour la sérologie, le Gouvernement a décidé de classifier cette patiente comme non-cas de Maladie à Virus Ebola, sortant du coup la Côte d’Ivoire de la liste des Pays à virus Ebola »,lit-on dans le communiqué signé du ministre ivoirien de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pierre DIMBA.

 

Le Gouvernement remercie à cet effet, les partenaires dont l’OMS ainsi que la République sœur de Guinée pour leur soutien et appui dans la gestion de cette situation dans ses toutes premières heures.

 

Pour le ministre, cette situation a permis à la Côte d’Ivoire de tester son système national de préparation et réponse à une épidémie.

 

Le Gouvernement rassure les Ivoiriens de son engagement et continue à garantir une meilleure santé à tous.

 

Aussi, la sous-région étant confrontée à plusieurs Maladies à Fièvre hémorragique Virale, les actions de santé publique vont-elles continuer à être renforcées tant au niveau des frontières que dans le pays pour pouvoir identifier tout cas suspect et prendre toutes les dispositions nécessaires conformément au Règlement Sanitaire International (RSI2005), conclut le communiqué du gouvernement ivoirien.

 

Notons que plusieurs séances de vaccination ont été faites sur des populations. Notamment à Abidjan où des cas suspects auraient été détectés. La campagne de vaccination devra s’étendre à l’intérieur du pays. L’objectif étant de contrer la propagation du virus à Ebola dans le pays.

TN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 × 3 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com