Horizontal custom

Détention provisoire de Pulchérie Gbalet à la Maca : Grosse colère des avocats de l’activiste des droits de l’homme

0 762

Lors d’une conférence de presse donnée mercredi 31 août 2022 à Abidjan, le collectif des avocats de Pulchérie Edith Gbalet, une militante de la société civile ivoirienne, en détention   provisoire à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan ( MACA) pour ‘’Atteinte à l’image de marque de la Côte d’Ivoire au plan diplomatique’’, la libération de leur cliente estimant que ‘’ sa place n’’est pas là-bas’’.

 

Horizontal custom

‘’Nous demandons qu’elle ( ndr : Puchérie Gbalet) soit libérée des geôles de la MACA car là n’est pas sa place. En sa qualité de défenseure des droits de l’homme, à aucun moment, elle n’a prétendu détenir à elle seule les solutions… Nous confirmons qu’elle n’a rencontré aucun membre des familles des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali. A aucun moment, elle n’a rencontré ni les 49 soldats, ni les autorités maliennes’’, clame haut et fort Me Serikpa Aka Roseline, l’un des avocats de ce collectif au cours de la conférence de presse.

Poursuivant, l’avocate affirme que Dame  Pulchérie Gbalet  » est membre de la société civile et défenseure des droits de l’homme », et elle  » n’est pas membre d’un parti politique encore moins exécutante du projet d’un parti politique’’.

 

Membre du collectif, Me Eric Saki, a déploré une ‘’ violation des règles élémentaires’’ dans la procédure à l’encontre de sa cliente.

 

Pulchérie Edith Gbalet, activiste des droits de l’homme et réputée être proche de l’opposition ivoirienne est incarcérée depuis le 22 août à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Elle est poursuivie, selon le procureur de la République, le magistrat Adou Richard, pour ‘’Entente avec les agents d’une puissance étrangère de nature à porter atteinte à l’image de marque de la Côte d’Ivoire au plan diplomatique, diffusion de fausses informations de nature à entraîner une atteinte au moral de la population, atteinte à l’ordre public… ».

Pulchérie Gbalet s’est rendue récemment au Mali où sont détenus 49 soldats ivoiriens depuis le 10 juillet 2022. Elle exhorte, à travers ses publications, les autorités ivoiriennes à privilégier la voie de la négociation pour un dénouement heureux de cette crise entre les deux pays voisins.

Le camp de l’ancien président Laurent Gbagbo, certains leaders politiques de l’opposition et l’observatoire ivoirien des droits de l’homme (OIDH), notamment exigent la libération immédiate de Pulchérie Gbalet.

 

TN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix + 12 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com