Des statistiques récentes montrent que les migrants changent de stratégie afin de maintenir leurs obligations financières envers leur famille à l’étranger, alors que l’inflation ne cesse d’augmenter

405
  • Globalement, 78% des expéditeurs de fonds reconnaissent que le coût de la vie a augmenté pour eux-mêmes 
  • 75% des personnes interrogées déclarent que le coût de la vie des personnes auxquelles elles envoient de l’argent a augmenté depuis le début de l’année 
  • Les dépenses quotidiennes, les soins de santé et le soutien scolaire restent les principales raisons de transfert de fonds.  
  • 49% des personnes interrogées affirment qu’elles vont moins au restaurant et 46% cuisinent davantage à la maison pour économiser sur les dépenses quotidiennes. 

DOUALA, Cameroun, 2 août 2022,-/African Media Agency (AMA)/- Alors que la cherté de la vie a été observée dans le monde entier, avec des taux d’inflation atteignant de nouveaux records dans les principales économies, l’impact de ces coûts sur les migrants du monde entier, qui sont souvent chargés de soutenir financièrement leurs proches à l’étranger, est moins considéré. 

WorldRemit, l’une des entreprises leader dans le domaine des transferts de fonds internationaux, a mené une étude dans plusieurs pays afin de déterminer les effets de l’augmentation du coût de la vie sur les migrants aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. La société s’est mise en relation avec 1 000 expéditeurs de fonds internationaux dans chaque pays, dont 20 % sont des migrants de première génération vivant dans ces pays, les autres étant notamment nés aux États-Unis, au Royaume-Uni ou en Australie. Bien qu’il y ait des différences mineures, de manière générale, les opinions des migrants de la première génération sont conformes à celles de l’échantillon global de notre enquête. 

Depuis le début de l’année, 78% des personnes interrogées reconnaissent que leur niveau de vie a augmenté, les secteurs les plus touchés étant les services publics (82%), les transports (77%), la vie quotidienne (84%), le logement (64%) et les dépenses de santé (54%).

Les personnes interrogées ont indiqué qu’elles ressentaient directement l’impact de l’augmentation du coût de la vie, et ont également noté que leurs proches restés au pays partageaient le même sentiment. 

À l’échelle mondiale, les dépenses quotidiennes (nourriture, transport, vêtements), sont la principale raison pour laquelle les personnes interrogées ont indiqué qu’elles envoyaient de l’argent à leurs proches à l’étranger, ce qui représente plus de la moitié de l’argent envoyé à l’étranger (53 %), suivi des dépenses ponctuelles, comme les voyages (40 %).  

Avec l’augmentation de la pression financière, la capacité à faire face à des dépenses imprévues est susceptible d’accroître la pression que les expéditeurs de fonds ressentent déjà pour combler les dépenses récurrentes et régulières. Malgré cela, la Banque mondiale s’attend toujours à ce que les transferts de fonds internationaux augmentent de 4,2 % en 2022 et atteignent 630 milliards de dollars américains.  

Témoignant de leur résilience, les migrants du monde entier économisent activement leurs dépenses quotidiennes afin de pouvoir continuer à envoyer de l’argent chez eux pour soutenir leurs proches. Ils déclarent manger moins au restaurant (49 %), économiser sur les dépenses quotidiennes (46 %), limiter les rencontres sociales pour économiser de l’argent (28 %) et opter pour les transports publics plutôt que de conduire eux-mêmes (25 %) depuis que les coûts ont commencé à augmenter. 

« La résilience et l’engagement des migrants envers leurs proches restés au pays se sont avérés vitaux, en particulier dans une période où les dépenses des ménages augmentent dans le monde entier », a déclaré Jorge Godinez Reyes, responsable des Amériques chez WorldRemit. « Cette dernière étude prouve que même en période d’instabilité financière, de nombreux migrants procèdent à des ajustements conscients de leur vie quotidienne afin de maintenir le flux régulier des transferts de fonds vers les familles et les proches restés au pays. » 

Alors que le monde s’adapte à l’augmentation de l’inflation mondiale, plus de la moitié (52%) des personnes interrogées conviennent qu’elles envoient désormais de l’argent à moins de personnes à l’étranger en raison de l’augmentation du coût de la vie, 72% n’envoyant plus qu’à la famille proche. En outre, 75 % des personnes interrogées ont déclaré que le coût de la vie des personnes à qui elles envoient de l’argent a également augmenté depuis le début de l’année. Ce qui est remarquable à propos de ce stress financier supplémentaire, c’est que les personnes interrogées ont également indiqué que, pour les principales raisons pour lesquelles elles envoient de l’argent, le montant envoyé a été souvent maintenu ou a augmenté depuis qu’elles ont commencé à ressentir l’impact de l’inflation. 

Depuis la hausse des niveaux d’inflation, 60 % des Américains et 57 % des Australiens qui envoient de l’argent pour des soins de santé déclarent avoir augmenté le montant envoyé, alors que seulement 36 % des Britanniques ont signalé une augmentation. Pour ceux qui envoient de l’argent pour l’éducation, 83% des Américains, 81% des Australiens et 62% des Britanniques ont déclaré maintenir ou augmenter le montant envoyé. Pour ceux qui financent le loyer, l’hypothèque ou les factures de services publics de leurs proches, 79 % des Américains et des Australiens, et 69 % des Britanniques ont déclaré maintenir ou augmenter le montant envoyé. 

Plus de 244 millions de personnes dans le monde sont classées comme migrants, dont 14,4 % aux États-Unis, 9 % au Royaume-Uni et près de la moitié de la population en Australie (48 %). L’inflation mondiale ne montrant aucun signe de ralentissement, la préparation et la planification financière sont essentielles pour que les migrants et leurs familles puissent continuer à joindre les deux bouts. 

Distribué par African Media Agency (AMA) pour WorldRemit.

Notes aux Editeurs:  

Méthodologie 

Les personnes âgées de plus de 18 ans qui envoient de l’argent à l’étranger aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni ont répondu volontairement à une enquête de 13 questions sur la façon dont le coût de la vie et l’inflation ont modifié les comportements en matière d’envoi de fonds entre le 15 et le 29 juin 2022. 

L’enquête s’est déroulée sur la plateforme Attest et a donné lieu à 3 000 réponses de personnes ayant envoyé des fonds au cours de l’année écoulée (les personnes ayant répondu qu’elles n’avaient pas transféré de fonds au cours de l’année écoulée ont été exclues de l’enquête afin de créer une base de participants viable).  

Aucun quota (par ex. sexe, âge) n’a été fixé pour cette enquête, les résultats ne sont donc pas censés être représentatifs au niveau national. 

A propos de WorldRemit 

WorldRemit est l’une des entreprises leader dans le domaine des paiements internationaux et, avec Sendwave, nous faisons partie de Zepz, un groupe qui rassemble deux marques mondiales de paiements.

Nous avons bouleversé un secteur jusqu’alors dominé par des acteurs traditionnels hors ligne en proposant des transferts d’argent internationaux en ligne – les rendant plus sûrs, plus rapides et moins coûteux. L’entreprise qui emploie plus de 1 200 personnes à travers le monde, opère actuellement depuis 50 pays pour des transferts de fonds vers 130 pays destinataires et est présente dans plus de 5 000 couloirs de transfert d’argent dans le monde.

Du côté des expéditeurs, WorldRemit est 100 % numérique (sans espèces), pour une expérience simplifiée et une sécurité renforcée. Pour ceux qui reçoivent de l’argent, la société offre un large éventail d’options, notamment le dépôt bancaire, l’encaissement d’espèces, le rechargement de temps d’antenne mobile et l’argent mobile. 

Soutenue par Accel, TCV et Leapfrog, WorldRemit a son siège à Londres, au Royaume-Uni, et des bureaux régionaux du monde entier. 

www.worldremit.com 

Contact Média

WorldRemit-Bureau de Presse 

media@worldremit.com

The post Des statistiques récentes montrent que les migrants changent de stratégie afin de maintenir leurs obligations financières envers leur famille à l’étranger, alors que l’inflation ne cesse d’augmenter appeared first on African Media Agency.

Les commentaires sont fermés.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com