Horizontal custom

Depuis son lieu d’exil : Soro Guillaume affirme décliner une invitation des autorités traditionnelles et religieuses de Ségou (Mali)

0 923

 » M. Guillaume Kigbafori Soro a pris connaissance de l’invitation émanant des autorités traditionnelles et religieuses de la ville de Ségou, à s’y rendre en qualité d’invité spécial, à l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance de la République du Mali », lit-on, mardi dans une note publiée sur le réseau social de l’ex-premier ministre ivoirien en exil, Guillaume Soro.

 

Horizontal custom

Selon cette note signée du service de communication, M. Soro s’honore de cette invitation qui traduit l’amitié et la fraternité africaine, surtout qu’elle est émise par les sages dont la respectabilité et la notoriété sont indiscutables. Il accepte volontiers cette marque de considération et d’affection.

 

 » Toutefois, en raison de contraintes indépendantes de sa volonté, il ne pourra honorer personnellement cette invitation », souligne la même note, précisant que « cependant, pour rester dans le respect de la tradition africaine qui l’oblige, et au nom des relations d’amitié et de fraternité historiques qui unissent les deux pays frères (Le Mali et la Côte d’Ivoire, ndlr), il se fera représenter par une délégation de haut niveau ».

 

  1. Soro regrette que son pays, la Côte d’Ivoire, n’ait pas jugé nécessaire de l’inviter à participer à la fête de l’Indépendance du 7 aout 2022 et remercie du fond du cœur les chefs traditionnels, les chefs religieux ainsi que toutes les populations de Ségou et les assure de ses sentiments réciproques. Il promet, dès que les circonstances le permettront, de les visiter sous de meilleurs auspices, conclut le texte.

Cette invitation, on ne plus surprenante survient dans un contexte politique compliqué entre la Côte d’Ivoire et le Mali. La junte militaire au pouvoir au Mali détient 46 soldats ivoiriens, depuis le 10 juillet 2022. Elle les accuse d’être des mercenaires, ce que réfute la Côte d’Ivoire.

Aussi, en Côte d’Ivoire, certaines langues non officielles accusent Soro Guillaume d’être du côté des autorités maliennes.

 

TN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

11 + douze =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com