Depuis Mama : Laurent Gbagbo donne un cours de politique aux ivoiriens

0 1 157

Depuis Mama son village natal, au centre ouest de la Côte d’Ivoire (270 kilomètres d’Abidjan), où Laurent Gbagbo a reçu samedi 28 août 2021 le peuple Wê(population de l’ouest du pays), l’ancien président ivoirien exhorte ses compatriotes à mener la politique autrement, en évitant des pertes en vies humaines.

« On doit pouvoir faire la politique sans qu’il y ait des morts. C’est pourtant facile à comprendre, mais beaucoup ne le comprennent pas. Le coûte que coûte n’existe pas en politique ou bien alors il entraîne des morts », recommande l’ancien président Laurent Gbagbo, lors de son allocution devant une assistance venue « compatir à la douleur » de celui-ci pour « le séjour passé la prison de la justice internationale ».

Une visite à l’initiative du cadre fraternel, association regroupant tous les cadres de la région de l’ouest issus du Front Populaire Ivoirien FPI-GOR (FPI Gbagbo ou rien).

 

Pour Laurent Gbagbo « ce n’est pas une question de partis politiques. Nous sommes ici (Mama,ndlr) aujourd’hui(samedi) . Il y a des amis, camarades du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Opposition) et je suis sûr que dans cette vaste assemblée, il y a du tout ». » Donc ce n’est pas une question de partis politiques. C’est une question d’abandonner l’idée du coûte que coûte. Si on m’a élu, on m’a élu. Si on ne m’a pas élu, il faut que je sache qu’on a élu l’autre » a-t-il ajouté.

 

Laurent Gbagbo souhaite que des études approfondies soient menées pour savoir sur tout ce qui est arrivé au pays Wê. « Je le demande, ce n’est pas parce que les Wê sont des parents. Mais c’est parce que c’est la Côte d’Ivoire et tout ce qui se passe en Côte d’Ivoire, on doit savoir pourquoi cela est arrivé » a indiqué l’ex-chef d’État ivoirien.

 

Pour rappel lors de la crise postélectorale de 2010-2011, le peuple Wê a payé le plus lourd tribut avec ce qu’il convient d’appeler le génocide Wê, avec notamment le massacre de Duékoué.

Dans son allocution, le Président Laurent Gbagbo a rappelé toutes ses actions posées en 2005 pour lutter contre les tueries qui se perpétuaient dans l’ouest. Puis  il a affiché ses regrets quant aux massacres subis par le peuple Wê lors de la crise post-électorale de 2010-2011. Pour lui, il est temps de faire cesser la fin de ce cycle de morts politiques à travers l’abandon « du coûte que coûte en politique».

 

C’est la seconde fois que Laurent Gbagbo se rend à Mama, son village natal.

Sa première visite est intervenue quelques jours après son retour en Côte d’Ivoire le 17 juin 2021,après 10 ans passés à la justice internationale.  Il y rencontrait les cadres FPI et les chefs coutumiers de sa région natale.

Le 9 août dernier, Laurent Gbagbo a annoncé la création d’un nouveau parti politique au motif qu’il ne voudrait pas entrer dans une bataille juridique avec son ex-Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan, président légal du FPI.

 

Djédjé Wassoulou

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

quatorze + sept =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com