Déficit d’enseignants, défaut d’électricité : Le cri de cœur des élèves du collège moderne de Bédiala

0 817

Le Collège moderne de Bédiala a organisé la deuxième édition de la journée de l’excellence dans ses locaux, le 31 mai dernier. D’avis général, Kasssum Dembélé, Tidou Bi Séhi Hubert, respectivement  principal dudit collège et vice-président du Coges, ont  profité de cette journée pour égrener les difficultés auxquelles est confronté le collège Moderne de Bédiala. : «  Au collège Moderne de Bédiala nous n’avons ni électricité dans les salles de classe, ni eau courante, encore moins un terrain de sports. Pour 36 Professeurs attendus, l’Etat n’a affecté que 18. Le Coges prend en compte le traitement salarial de 18 professeurs vacataires et bénévoles, soit un budget de 10 millions 700 mille par an. Il nous faut pour la rentrée scolaire prochaine,  huit 08 salles de classe et 200 tables-bancs. Le collège a aussi besoin du soutien des cadres», ont-ils lancé le cri de cœur aux cadres, aux bonnes volontés et aux opérateurs économiques. Des élèves ne sont pas contents de la situation qui prévaut dans leur collège qui compte plus de 3200 élèves de la 6e à la 1ère. Selon l’élève Zoro Bi Jocelyn, en classe de 6ème : «Par manque d’électricité, nos cours s’arrêtent à 17 heures au lieu de 18 heures comme dans les autres collèges. Nous n’avons pas de latrines». Au cours de cette journée de l’excellence, c’est l’élève Kouya Chance de la 6e  qui a remporté le plus gros lot avec 17,06 /20 de moyenne annuelle. Pour le Censeur Lalé Bi, cette journée de l’excellence stimule les élèves au travail bien fait. Le représentant d’Alphonse Djédjé Mady, président du Conseil régional, Foua Bi, réitéré en invitant les élèves au travail : «  Je vous  exhorte au travail excellent, à la bonne conduite à l’école, au civisme, à la préservation et au bon usage des infrastructures en place dans votre établissement. L’école demeure une priorité pour le conseil régional », a-t-il rassuré les parents et les élèves. Docteur  Yao Konan, le parrain a demandé aux élèves de donner dos à la tricherie et  à  la paresse.

Joseph GBEULY

Lien chic :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

deux × 1 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com