Décrispation de la situation sociopolitique/ Reçu en audience par Alassane Ouattara : Pascal Affi N’guessan plaide pour la réintégration des cadres FPI « radiés de l’administration en 2010 »

0 894

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a   reçu en audience, jeudi 28 octobre 2021, le président du Front Populaire Ivoirien (FPI, Opposition), Pascal Affi N’guessan, au Palais présidentiel, lequel plaide pour la reprise du dialogue politique et la réintégration de militants de son parti politique radiés de l’administration.

A sa sortie d’audience Pascal Affi N’guessan   dit avoir évoqué avec M. Ouattara des « sujets d’intérêt national (qui) tournent autour de la réconciliation nationale, la paix, la stabilité politique et sociale de  notre pays ».

« Nous avons plusieurs dossiers, qui sont en suspens et qu’il faut solder. Particulièrement depuis les élections de 2020, un certain nombre de frères ont fait l’objet d’arrestation, certains d’entre eux ont été libérés dont moi-même. Mais quelques-uns sont encore en prison », a-t-il plaidé en ajoutant qu’il a aussi parlé de l’intégration « de quelques frères, camarades qui ont été radiés » de l’administration ivoirienne.

« Nous avons souhaité que le Président examine avec l’administration, le cas de nos camardes qui ont été radiés dans le cadre de la crise de 2010. S’ils ne peuvent pas être réintégrés, que des mesures de compensation leur permettent de se prendre en charge, de se réinsérer dans la vie sociale », a confié M. Affi.

Les deux personnalités ont également planché sur « les perspectives (échéances électorales, ndlr) de 2025 », car, « il ne faut pas attendre les derniers moments pour engager les discussions, et donc le premier ministre (Patrick Achi, Ndlr) va être instruit de manière à ce que le dialogue politique reprenne avec les partis politiques », fait savoir le président du FPI.

Il souhaite que ce qui a été à l’origine des problèmes de 2020 puisse être discuté, trouver un consensus « afin que 2025 permette à la Côte d’Ivoire de tourner la page des élections contestées ou des crises électorales », et qu’une « nouvelle ère   s’ouvre pour notre pays ».

« Nous avons affirmé au chef de l’Etat la position du Front Populaire Ivoirien, d’être un parti de proposition, un parti d’opposition responsable, constructif, et donc nous sommes pour la paix et la stabilité. Nous sommes toujours disponibles et le chef de l’Etat peut compter sur nous », conclut-il non sans préciser que cette audience a été sollicitée à sa demande « il y a plusieurs mois ».

L’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan est le président du Front Populaire Ivoirien (FPI, opposition), parti fondé par Laurent Gbagbo, qui a son retour au pays après10   ans à La Haye, a décidé de créer un nouveau parti.

La dernière rencontre entre Alassane Ouattara et Pascal Affi N’guessan remonte à 2016. Celle-ci a lieu dans un contexte de rupture totale entre Laurent Gbagbo et son ancien premier ministre.

Les 16 et 17 octobre 2021, M. Gbagbo et ses partisans ont porté sur les fonts baptismaux le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI), marquant la rupture avec des « camarades » du FPI en raison de certaines dissensions.

 

T.N

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 × 1 =

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com